Sous le haut parrainage du ministre de l’énergie : Une pépinière de 50 élèves outillés sur les énergies renouvelables

Des hommes et des femmes bien aguerris pour le développement des énergies renouvelables. C’est ce souhait du ministre de l’énergie qui a motivé ce camp scientifique Junior au profit d’une cinquantaine d’élèves.


Au terme de cette première édition qui a eu lieu à Porto-Novo, une cérémonie de remise d’attestations a réuni, le vendredi 29 juillet 2022 au CEG Davié, les parties prenantes dont le Pdg de ESMER, Comlan Félix EBO, le préfet de l’Ouémé, Marie AKPOTROSSOU, et les ministres Kouaro Yves  CHABI et Dona Jean-Claude HOUSSOU.


Le Bénin s’engage résolument dans le domaine des Énergies le Renouvelables, plutôt que sur les non-renouvelables. Cela se traduit non seulement par la construction de centrales solaires photovoltaïques, mais aussi par le renforcement des capacités des hommes et des femmes appelés à impacter ce sous-secteur.


Et le camp scientifique junior dédié à une cinquantaine d’élèves de la ville de Porto-Novo et environs à ce propos,  en est une parfaite illustration. Grâce à cette initiative, ces mômes connaissent mieux le langage des énergies renouvelables et ses spécificités.


Des travaux pratiques en atelier leur ont aussi permis d’approfondir leurs connaissances et de développer le sens de l’innovation à travers des réalisations qui impressionnent.


« Nous sortons de ce cadre avec la fierté d’avoir fait assez la pratique et des réalisations. C’est un grand plus pour nous durant ces vacances », a déclaré Miguel SOHE, aux noms de ses camarades.


Pour le représentant des formateurs, Zoulkifoul ZAMBO, ces académiciens, durant leur immersion, ont eu à proposer des solutions scientifique et technique à certains problèmes courants de la vie quotidienne et sont à même pourquoi pas, dans le futur, de hisser le Bénin dans les grandes instances scientifiques.


Parrain de cette 1ère édition, le ministre de l’énergie, a confié que ce camp scientifique constitue une idée excellente sur laquelle il faut bondir, rebondir et amplifier sur toute l’étendue du territoire.


Avec cette initiative, a insisté Dona Jean-Claude HOUSSOU, je vois mon pays dans une nouvelle ère de formation pratique technique de nos jeunes apprenants très tôt, pour assurer un développement socioéconomique à travers la dynamique historique impulsée par le président Patrice TALON.  « Ce camp scientifique junior est un exemple concret de ce que j’appelle le ‘’Bénin du possible’’.


Cette expérience doit être amplifiée pour faire inculquer à nos enfants l’importance de la formation et les méthodes de base de raisonnement scientifique et technique pour doter les générations futures des ressources humaines nécessaires pour assurer la réussite et garantir la disponibilité des compétences techniques pour construire le Bénin nouveau, le Bénin ambitieux, le Bénin pour lequel le président TALON s’est engagé avec une ambition et une détermination inégalées », a-t-il déclaré.


Il a, par la suite, adressé ses félicitations à tous ces enfants. « Je sais que vous faites partie des meilleurs de ce temple du savoir qui a vu sortir des éminences comme le ministre des affaires étrangères, Aurélien AGBENONCI. Vous devez sortir d’ici, non pas seulement des ministres, mais des scientifiques et techniciens de haut rang. Et je sais que je peux compter sur vous.


Je nourris aussi le vœu d’un prix de l’excellence Georges Charpak du nom d’un grand prix Nobel français qui a beaucoup œuvrer pour la vulgarisation de manière ludique, les sciences et techniques au niveau des enfants », a-t-il souhaité. Le ministre de l’enseignement secondaire, technique et de la formation professionnelle quant à lui, a dit son admiration pour le travail qui se fait à la base.


  C’est une chance, a-t-il dit, de voir ces merveilles qui se font depuis cinq ans. Car en matière de promotion de l’enseignement secondaire, technique et de la formation professionnelle, il faut déjà commencer par la science et la technique. Kouaro Yves  CHABI a profité de cette tribune pour rassurer que le gouvernement du président Patrice TALON ne reste pas les bras croisés pour pallier la pénurie de professeurs scientifiques. 


Prenant la parole à cette occasion, la Directrice du Ceg Davié s’est confondue en remerciements. A l’en croire, l’organisation de ce camp scientifique est à mettre à l’actif d’abord du président Patrice Talon.


Ensuite, le mérite revient aux ministres Dona Jean-Claude HOUSSOU et Kouaro Yves  CHABI, à la présidente de l’Ong ACIES Nafiatou TIEN EBO, et à Comlan Félix EBO, Pdg de l’Ecole supérieur des métiers des énergies renouvelables (ESMER).


« Le camp scientifique Junior de Porto-Novo a réalisé une pépinière de scientifiques béninois, éveillé les esprits et talents, développés les capacités dans les sciences. Les enfants ont appris beaucoup de choses qu’ils vont appliquer dans leurs foyers.


Recevez tous les remerciements des enseignants, des élèves, des parents d’élèves. Merci d’avoir choisi notre cadre si modeste », a fait savoir Eudoxie DEGUENON. A sa suite, le préfet de l’Ouémé, Marie AKPOTROSSOU, a dit toute sa joie de voir son département abriter un tel camp scientifique.


Et tout naturellement ses mots à l’endroit des récipiendaires ont été une invite à persévérer sur ce chemin. « Vous constituez une pépinière dans ce domaine. Vous devenez ainsi des acteurs du développement et des ambassadeurs de la science », leur a-t-elle lancé.


Face à la réussite de ce camp, le 1er à Porto-Novo, le Pdg de Emer a pris l’engagement de travailler pour que cette expérience qui a démarré à Abomey-Calavi en 2018, puisse s’étendre sur tout le territoire national.


« Notre ambition est que tout enfant, à partir de huit ans puisse s’initier aux énergies renouvelables. Notre cause est utile et notre cause est juste », a-t-il confié.

Partager cet article sur :