Semaine De L'énergie Électrique Au Bénin : Pour Mieux Faire Connaitre Le Secteur Au Public, Annonce Dona Jean-Claude Houssou

Pour la deuxième édition  de la “semaine de l’énergie électrique au Bénin”,  c’est la salle de conférence du ministère de l’énergie qui a servi de cadre ce jeudi 31 mars 2022 à l’annonce de l’événement. L’objectif de cette semaine décrétée “semaine de l’énergie” est d’échanger plus avec les citoyens, les partenaires et présenter les différentes facettes du secteur.

«Cette semaine de l’énergie électrique se déroulera du 4 au 9 avril 2022 ….La semaine de l’énergie électrique contribue à mieux faire connaître le sous-secteur, son importance, les résultats engagés, les actions en cours de mise en œuvre et les perspectives», informe Armand Dakehoun, Directeur de Cabinet du ministre de l’énergie, selon qui « le secteur de l’énergie fait désormais l’objet d’une attention particulière et des projets structurants , réformes et actions innovantes y sont consacrés ». Pour le directeur général de la SBEE, Gérald Zagrodnik cette semaine est une opportunité d’échange entre partenaires, consommateurs et également une semaine de partage. «  C’est une occasion d’échanger avec nos clients et aussi nos partenaires pour expliquer un tout petit peu, toute l’évolution qui a eu lieu dans le domaine de l’énergie principalement  dans la distribution  avec nos clients, de pouvoir leur expliquer tous les projets majeurs d’investissement. C’est un rendez-vous où on va partager avec vous l’évolution de l’énergie au  Bénin….», ajoute le directeur de la SBEE.

La première édition de la  semaine de l’énergie s’est déroulée du 1er au 6 avril 2019. En 2022 pour le compte de la deuxième édition elle se déroulera  du lundi 04 avril au samedi 09 avril  et entre dans le cadre de la mise en œuvre du PAG II. Diverses activités sont au cœur de cette “semaine de l’énergie”.  Lundi 4 avril 2022, il y a la cérémonie d’ouverture dans l’enceinte de la direction régionale Littoral I de la SBEE. Visites de stands à la place de l’Etoile rouge.Mardi 05 avril, animation d’une session de formation aux acteurs des médias sur les questions liées aux systèmes électriques. Mercredi 06 avril : Acte 05 des médias au cœur du système électrique et Séance d’information de sensibilisation et de communication à l’Université d’Abomey-Calavi avec les étudiants de la FAST.

Jeudi 07avril : Journée des ateliers de réflexion de bilan et perspectives. Vendredi 08 avril : Visite de la centrale de Maria Gléta et Samedi 09 avril : Clôture

Cette semaine de l’énergie s’ouvre «pour présenter aux uns et aux autres surtout à nos concitoyens l’engagement et la détermination du gouvernement pour ce sous-secteur et concrètement ce que cela génère, comment les choses se font, les évolutions majeures qu’on note », dira le ministre de l’énergie, Dona Jean-Claude Houssou. Dans les explications du ministre, on note que la semaine de l’énergie va permettre aux uns et aux autres de visiter les sites, les  infrastructures énergétiques, d’échanger directement avec les partenaires. Il sera aussi question de renforcer l’image de marque à travers le ministère de l’énergie, de donner de la visibilité aux promoteurs…. Selon le ministre, le concept de cette semaine, c’est d’ouvrir les portes, de dialoguer, c’est de montrer ce qui se fait, comment ça se fait et quelles sont les difficultés que l’on rencontre dans la mise en œuvre de cette vision ambitieuse du président de la République pour le secteur de l’énergie, un secteur éminemment stratégique et capitalistique »

Urge-t-il de reconnaître que les acteurs du système n’ont pas manqué de tourner leur regard sur les universités. «C’est aussi l’occasion d’aller à la rencontre des étudiants, des centres de formation pour montrer la diversité de ce secteur à travers ces besoins en compétences à travers la nécessité de faire rencontrer et les besoins et la production de ces compétences… contribuer de susciter la vocation à travers les étudiants ,les élèves pour lesquels nous avons prévus des programmes d’information voir de formation pour attirer plus de monde dans ce secteur » , explique le ministre de l’énergie.

Mireine YAHOUNGO

Partager cet article sur :