Secteur de l’énergie : Un partenariat fructueux scellé avec les médias

Le ministre de l’Energie, Dona Jean-Claude HOUSSOU, pose les bases d’un partenariat fécond avec les professionnels des médias. A la faveur de la 3ème édition de la causerie-débat “Les médias au cœur du système électrique ” le mardi 22 décembre 2021, il a confié son vœu de voir une meilleure implication de la presse béninoise autour des problématiques de ce secteur éminemment stratégique.


Depuis 2016, il se passe des choses extraordinaires dans le secteur de l’énergie, et il faut faire en sorte de susciter davantage l’intérêt des professionnels des médias aux mutations profondes en cours dans le secteur de l’énergie, impacter quantitativement et qualitativement les productions journalistes en lien avec le secteur, et, in fine, mettre en lumière les réalisations et innovations dans le système électrique.


C’est ce qui a motivé le ministre de l’Energie, Dona Jean-Claude HOUSSOU, à organiser la 3ème édition de la causerie-débat « Les médias au cœur du système électrique ». L’Acte 3, qui a porté sur le thème « Les énergies renouvelables, une composante importante d’un mix énergétique responsable au Bénin », a été l’occasion pour le Numéro 1 de l’Energie au Bénin de décerner des prix aux lauréats du jeu concours organisé en 2020. Pour Dona Jean-Claude HOUSSOU, une révolution est en cours dans le secteur, et il est important, ensemble avec les professionnels des médias, de porter non seulement ces réussites à la lumière des populations, mais aussi de partager les difficultés rencontrées.


Cela, pour voir dans quelle mesure les surmonter. En termes de succès enregistrés, l’autorité ministérielle a informé ses hôtes de ce que le Bénin est la capitale du Wapp (west African Power Pool) ou Système d’Echange d’Energie Électrique Ouest Africain (SEEEOA), avec actuellement en fin de construction à Abomey Calavi, le Centre de gestion du flux électrique de toute l'Afrique de l'Ouest avec la poursuite de l’interconnexion des 14 pays continentaux de la CEDEAO. Dona Jean-Claude HOUSSOU n’a pas manqué de souligner que, grâce aux efforts du gouvernement, le niveau d'investissements dans le secteur de l'énergie ces cinq dernières années est supérieur à la somme des investissements sur l’ensemble des trois précédents quinquennats.


« Et si je rajoute tout ce qu'il y a dans le tuyau pour le PAG 2 et que j’additionne ces deux quinquennats du président Patrice TALON, ce sera de loin supérieur à tout ce qui a été investi dans le secteur depuis 1960. Nous avons un projet emblématique qui est le Programme d’accès durable et sécurisé du Bénin à l’énergie électrique dont une seule composante (la composante Vinci qui est 326 millions d'euros c'est-à-dire un peu plus de 200 milliards de francs), est plus que la somme des investissements de la Communauté électrique depuis sa création en 1968.


C’est pour vous dire quel est le niveau d’engagement aujourd’hui de ce gouvernement pour rendre l’énergie électrique à même de jouer son rôle historique de socle de développement », leur a-t-il fait observer. Présidente de l’Union des professionnels des médias, Zakiath LATOUNDJI, aux noms de l’UPMB, a remercié le ministre de l’énergie pour cette initiative. Selon elle, l'organisation de ce concours est une très belle initiative qui entre en droite ligne des objectifs de l’Union, à savoir la spécialisation et la professionnalisation des acteurs des médias.


« Notre plus grand souhait est la pérennisation de l’entreprise, non pas seulement dans le secteur de l’Energie, mais aussi dans beaucoup d’autres secteurs avec une meilleure implication de l’UPMB », a-t-elle déclaré. Elle a, par la suite, émis le souhait que la causerie-débat « Les médias au cœur du système électrique » soit aussi étendue aux professionnels des médias se trouvant à l’intérieur du pays. 


Les remerciements des lauréats


Les lauréats à ce concours ont aussi tenu à remercier le ministre de l’Energie pour cette marque d’attention en initiant ce concours pour une meilleure implication des médias dans les mutations en cours dans le secteur. En leurs noms, Fulbert ADJIMEHOSSOU a dit toute sa gratitude à l’autorité ministérielle. A son avis, ‘’Les médias au cœur du système électrique’’ est un bon pas vers l’implication des médias. Toutefois, il va falloir faire davantage. Nous sommes là, a-t-il martelé, pour faire la veille.


Nous allons davantage travailler sur tout ce qui se fait dans le secteur pour vous permettre de voir là où il y a des insuffisances pour faire des améliorations. Le gagnant de la catégorie « Presse écrite-presse en ligne » n’a pas manqué de formuler, aux noms de ses pairs, une doléance. « Je souhaite qu’il y ait d’autres initiatives pour renforcer les capacités des médias. Nous espérons davantage d’ateliers de formation.


Enfin, nous prenons l’engagement de continuer à améliorer le contenu de nos productions, respecter les principes du métier et continuer de porter  davantage la voix des couches les plus défavorisées », a-t-il déclaré. Ont également pris part à cette cérémonie, Georges AMLON en qualité de président du Jury, suivi des membres , Adechian Clément, Loumedjinon Sabin, Euloge OKAMBAWA du CNPA très satisfait de cette initiative du Ministère de l'énergie qui doit selon lui doit faire École, et Maître Simplice DAKO en qualité d’huissier de justice.


A noter que septs prix ont été décernés aux lauréats. Dans la catégorie Presse écrite/ presse en ligne, on note , Adjimehossou Fulbert, Banouwin Ange et Vissin Nadège  respectivement 1er, 2eme et 3 ème. Quant au  niveau de la catégorie Radio diffusion , Fidegnon Prosper , Gbasside Soulémane, et Sounouvou Laurelle, ont remporté dans l'ordre , respectivement, la 1ere, 2eme, et 3eme place.


Le prix d'encouragement est allé vers Danny Nadège, qui a su présenter la seule production Télé. Dona Jean-Claude HOUSSOU, promet la 4eme Édition, plus améliorée en 2022, en comptant sur une presse capable d’accompagner durablement les réalisations du gouvernement en général, et dans le secteur de l’énergie en particulier.

Partager cet article sur :