Quinquennat 2021-2026

Les cadres du ministère de l’Energie prêts pour relever de grands défis


Ils sont plus que jamais prêts à relever de grands défis pour assurer l’électricité pour tous aux populations béninoises au cours du quinquennat 2021-2026. Les cadres du ministère de l’énergie ont exprimé cet engagement à poursuivre les actions engagées depuis le 06 avril 2016 à l’autorité de tutelle, Dona Jean-Claude HOUSSOU. C’était à l’occasion du 1er Codir qui a eu pour cadre la salle de conférence dudit ministère le vendredi 28 mai 2021 dernier. 


Tout comme le quinquennat 2016-2021, celui qui s’ouvre sera porteur de grandes réalisations pour le bonheur des populations. Les cadres du ministère de l’énergie ont pris le pari de faire mieux que par le passé aux côtés de leur ministre, Dona Jean-Claude HOUSSOU. Que ce soit l’Aberme, la Sbee, la Sbpe, la Dgre, Contrelec, les directeurs à divers niveaux ont pris l’engagement de continuer à travailler dans la même dynamique impulsée par l’autorité ministérielle conformément à l’ambition du gouvernement.


Pour le Directeur général de la Sbpe, par exemple, Emeric Tokoudagba, le secteur a beaucoup évolué ces cinq dernières années. Et la reconduction de Dona Jean-Claude HOUSSOU est le témoignage que le Chef de l’Etat souhaite que le cap soit maintenu. Cette confiance du président Patrice TALON, a-t-il martelé, n’est qu’un symbole d’encouragement pour le secteur. « Aujourd’hui les défis sont encore plus grands, parce que le peuple a renouvelé sa confiance au chef de l’Etat. Ce qui met encore plus de pression sur le secteur de l’électricité qui doit être beaucoup plus performant que par le passé », a-t-il ajouté.


Pour le Directeur des ressources énergétiques, la détermination de son équipe est totale pour suivre les directives du ministre de l’énergie. « Nous avions pris un nouvel engagement pour poursuivre les efforts de 2016 afin d’accélérer l’accès à l’électricité de la population béninoise. Nous avons apporté la preuve que le Bénin peut relever des défis dans le secteur de l’énergie. Il nous revient de montrer que l’accès à l’électricité pour tous est possible. Ce travail se fera avec tous les acteurs du secteur », a déclaré Todéma Flinso Assan. 


Même son de cloche avec le directeur général de la Sbee. Jacques Paradis a promis de faire en sorte que les travailleurs de la société distributrice du courant électrique s’approprient les valeurs que prône le ministre de l’énergie. 

Entre autres, Dona Jean-Claude HOUSSOU, lors de cette séance, a insisté sur la rigueur, la discipline, le sérieux, l’exemplarité et la disponibilité afin d’atteindre les nouveaux objectifs fixés par le Chef de l’Etat.


Pour lui, le Bénin qui n’a pas changé sa situation géographique sur le globe a prouvé depuis 2016 que le délestage n’était pas une fatalité. De presque zéro mégawatt, le pays est passé à une autonomie de 180 mégawatts. « Nous venons de loin, et nous irons très loin comme l’a dit déjà dit quelqu’un, parce que c’est possible. Ce sont 12 millions de Béninois qui ont confié leur destin au président de la République, et qui par déclinaison successive arrive à notre niveau. Et on ne devra pas le décevoir », leur a-t-il signifié.


 Le ministre HOUSSOU a pour l'occasion dévoilé l’objectif pour le quinquennat 2021-2026 qui est de « Bâtir une fondation solide pour le secteur de l’énergie et qui repose sur une vision cohérente à long terme ». Pour ce faire, il faut :

1- Réussir la restructuration du secteur de l’énergie.

2- Améliorer le mix énergétique au service de notre autonomie énergétique.

3- Améliorer la qualité des services énergétiques au meilleur coût 

4- Développer l’usage moderne de la biomasse énergie.

Partager cet article sur :