Pour une vraie transition énergétique au Bénin : Le ministre Dona HOUSOU sublime avec un budget de 59, 166 milliards pour 2021

Devant la Commission budgétaire de l’Assemblée Nationale, le ministre de l’Energie, Dona Jean-Claude HOUSSOU a défendu avec brio le vendredi 27 novembre 2020 le budget de 59,166 milliards FCFA du ministère de l’énergie pour l’exercice 2021. Outre les prouesses enregistrées entre 2016 et 2020, ce budget qui comporte 25 projets va permettre au Bénin d’assurer une vraie et réelle transition énergétique dans  cette révolution énergétique lancée par le gouvernement du President Patrice TALON.



D’un montant global de 59, 166 milliards FCFA pour le compte de l’année 2021, ce budget va non seulement permettre au Bénin de continuer à augmenter son autonomie énergétique électrique mais aussi devra permettre de poursuivre avec les projets prévus. En effet, les projets à  exécuter à  travers ce budget  permettront de consolider la production de l’électricité à partir des sources thermiques (le lancement de la construction d’une deuxième centrale de 120 MW à Maria Gléta et celle de la centrale thermique Génésis de 25 MW) ; de diversifier les sources d’énergie grâce au lancement de la construction des quatre centrales solaires pour une capacité de 50 MW à Bohicon, Parakou, Djougou, Natitingou sans oublier la construction de la centrale solaire DEFISSOL d’une capacité de 25 MW à Illoulofin (Pobè) lancée il y a à peine une dizaine de jours, de développer le réseau de transport et de distribution à travers les projets PADSBEE, PRERA, PRESREDI, PEDER, Bénin PROSPERE, RERE ; d’accroître l’électrification rurale et le Hors réseau ; et de prendre en compte l’aspect genre et l’inclusion sociale dans le mise en œuvre de tous ces projets.


Face aux Honorables députés de la Commission budgétaire de l’Assemblée Nationale ce vendredi 27 novembre 2020, le ministre de l’Energie Dona Jean-Claude HOUSSOU a avec maestria exposé les ambitions du gouvernement dans ce domaine et qui est de faire de l’énergie électrique le sang qui va couler dans les veines des populations comme l’a voulu le Chef de l’Etat. Il n’a pas oublié de faire l’état des lieux avant l’avènement du président Patrice talon au pouvoir en 2016. Un tableau pas reluisant puisque le Bénin importait plus de 90% de son énergie de l’étranger. « Quatre ans après, les performances et autres prouesses réalisées forcent l'admiration,  se sont  satisfaits les Députés, membres de la Commission budgétaire ou non. Pour la majorité,  les réalisations en quatre années parlent d'elles  même, plus de délestage,  une énergie permanente et qui rassure les industriels. Il sera question de regarder  davantage le monde rural et leur apporter l'énergie, sachant que beaucoup de choses se font pour sortir plusieurs localités de l'obscurité déjà.


Pour le ministre Dona Jean-Claude HOUSSOU, si le dixième des réalisations de ce gouvernement en quatre ans (au lieu du quart) était fait par an depuis 50 ans, le Bénin serait le premier pays en matière  d’énergie électrique en Afrique au Subsaharienne. Ces prouesses ont trait :  à la  sécurisation de l’approvisionnement de l'énergie électrique , la réhabilitation des centrales de la Sbee d’une puissance de 30MW  ; de la construction d’une centrale de 120 MW à Maria Gléta en 2019 pour une production de capacité de 157,5 MW ; de la réalisation de l’interconnexion électrique de 161 kV entre Onigbolo et Parakou, puis de Parakou à Malanville, de 161 kV entre Sakété et Porto-Novo ; de la réhabilitation et le renforcement du réseau de distribution de la Sbee  dans plusieurs grandes villes dont Cotonou, Porto-Novo, Allada, Bohicon, Parakou, Sakété, Natitingou ; de l’acquisition et l’installation de 120.000 kits de branchement au profit des abonnés de la Sbee ; la réduction du temps moyen de coupure de 75 heures à  13 heures , la réduction du temps moyen de dépannage de 10 heures à  2 heures ;  l'augmentation  du taux moyen d'électrification de plus de de 10% , l'éclairage pu Luc de plusieurs localites par les lampes Led etc. Ces Actions soutenues par une batterie de réformes qui a été déployée en un laps de temps a permis  de donner au Bénin une autonomie énergétique de plus de 60%. Toutes choses qui réconfortent  les honorables députés dans leur majorité à  soutenir le budget 2021.

Partager cet article sur :