Mobilisation des financements pour combler le gap de l'accès à l'Energie en Afrique

Le Ministre Dona Jean-Claude HOUSSOU a pris part à une Conférence internationale sur la question par visioconférence 

L'accès à l'énergie à tous en Afrique reste un défi . La question a réuni en fin de matinée ce jeudi 29 Octobre 2020 en conférence internationale organisée depuis le Royaume-Uni par visioconférence plusieurs ministres africains de l'énergie dont le béninois Dona Jean-Claude HOUSSOU, le Zambien Matthew NKUWA..., pour ne citer que ses deux, des partenaires techniques et financiers, ainsi que des investisseurs privés et d'autres acteurs principaux.

 

Autour du thème : " Combler le déficit d'investissement de 50 milliards USD par an dans le secteur de l'énergie en Afrique", le ministre béninois de l'énergie Dona Jean-Claude HOUSSOU et plusieurs de ses homologues africains ont réfléchi pour plus de solutions. 

 En décidant de prendre exemple sur le modèle béninois dans la mobilisation des financements pour la réussite notée dans le secteur de l'énergie, le Ministre Dona Jean-Claude HOUSSOU a exposé aux participants la situation énergétique du Bénin et les avancées depuis Avril 2016, les réformes ayant contribué à l'avancée du secteur énergétique au Bénin, la nécessité de l'implication du secteur privé .

De la construction d'une centrale thermique dual fuel flambant neuve de 127 Mw à MariaGléta 1, une première au Bénin, à la réhabilitation de plusieurs autres centrales, le lancement prochain de la réalisation de plusieurs centrales solaires dont celle de 25 Mw à Illoulofin, l'électrification rurale de plus de 400 villages et plusieurs autres actions menées pour révéler le secteur de l'énergie au Bénin ont été appréciées par les participants. Pour le Ministre Dona Jean-Claude HOUSSOU, les fruits ont tenu la promesse des fleurs grâce à la volonté manifeste d'un homme qui a une vision claire des choses, le président Patrice TALON. Les partenaires techniques et financiers et les investisseurs font désormais confiance au Bénin à cause du sérieux dont fait montre les gouvernants actuels. Au terme de cette conférence internationale plusieurs résolutions ont été prises pour atteindre davantage l'objectif de la mobilisation des financements pour combler le gap de l'accès à l'énergie en Afrique, qui reste un challenge énorme mais réalisable à condition que la mobilisation soit totale et dans la durée.

Partager cet article sur :