« Maîtrise des consommations énergétiques » : Le Bénin en phase avec les Directives de l’UEMOA

Le Bénin reste déterminé à poursuivre les efforts dans le sens de la réduction des dépenses énergétiques des ménages, des services publics et des entreprises, toute chose étant égale par ailleurs. Cet engagement a été réaffirmé lors de l’atelier national de vulgarisation des deux Directives de l’UEMOA relatives à l’efficacité énergétique ce  jeudi 11 novembre 2021 à Cotonou. Les travaux ont été ouverts par le Directeur de Cabinet du Ministre de l’Energie, Armand DAKEHOUN.


La vision du gouvernement qui consiste à faire du Bénin, un pays à même d’assurer son autonomie énergétique, avec des sources d’énergies suffisantes, propres, variées, abordables et constamment disponibles, au service de la croissance économique et du bien-être social, un pays où l’accès aux services énergétiques efficaces et fiables est assuré à toute la population, s’arrime parfaitement avec les orientations de l’UEMOA.


A l’occasion de l’atelier national de vulgarisation des deux Directives de l’UEMOA relatives à l’efficacité énergétique, le Directeur de cabinet du ministre de l’énergie l’a fait savoir. Selon Armand DAKEHOUN, la « Maîtrise des consommations énergétiques » est une préoccupation majeure du gouvernement béninois qui l’a inscrite dans les quatre projets phares de son Programme d’Actions « Bénin révélé » 2016-2021.


Et au titre des actions déjà menées, il a cité la prise du décret n°2018-563 du 19 décembre 2018 fixant les normes minimales de performance énergétique et le système d'étiquetage énergétique des lampes et climatiseurs individuels en République du Bénin ; l’installation de lampes efficaces dans plusieurs villes, l’éclairage public efficace et la désignation de l’Agence Béninoise d’Electrification Rurale et de Maîtrise d’Energie (ABERME) comme structure en charge de l’éclairage public.


Outre cela, Armand Raoul DAKEHOUN n’a pas passé sous silence la réalisation de campagnes d’information, de sensibilisation, d’éducation et de communication sur l’efficacité énergétique avec l’appui du programme Millenium Challenge Account II ; l’installation d’un laboratoire de test de réfrigérateurs et de lampes à l’Agence de Normalisation, de Métrologie et du Contrôle de la Qualité avec l’appui du MCA Bénin II.


Pour lui, cet atelier qui vise à vulgariser les deux Directives de l’UEMOA relatives à l’efficacité énergétique vient à point nommé, car ces deux Directives constituent un important appui pour les initiatives en cours au plan national dans les Etats membres. C’est d’ailleurs pourquoi, au nom du ministre de l’énergie, Dona Jean-Claude HOUSSOU, il a réaffirmé l’engagement du ministère de l’énergie à accompagner les différentes initiatives allant dans le sens du développement et du financement de l’efficacité énergétique.


« La promotion de l’utilisation rationnelle de l’énergie constitue également une préoccupation majeure parce qu’elle vise à mettre en œuvre les mesures appropriées pour éviter à tous les niveaux de gaspiller l’énergie et de réaliser en conséquence des économies substantielles dans ce secteur stratégique et éminemment capitalistique », a-t-il fait observer. Pour le Représentant résident de la Commission de l’UEMOA, Yawovi BATCHASSI, l’application de ces deux directives contribuera sans nul doute à la promotion des équipements économes en énergie électrique ainsi que la construction de bâtiments moins énergivores dans l’espace communautaire.


Pour rappel, c’est dans le cadre de la mise en œuvre des activités du Programme Régional d’Economie d’Energie (PREE) que la Réunion du Conseil des ministres de l’UEMOA a adopté le 28 juin 2020 la Directive n°04/2020/CM/UEMOA portant étiquetage énergétique des lampes électriques et des appareils électroménagers neufs dans les États membres de l’UEMOA, et la Directive n°05/2020/CM/UEMOA fixant les normes d’efficacité énergétique pour les bâtiments neufs.


Les deux directives, en cours de transposition dans le cadre règlementaire national, permettront de sensibiliser les corps de métiers concernés par la construction et les équipements électriques, mais aussi des consommateurs.

 

Cet atelier a également été l’occasion de sensibiliser la population de l’existence sur le marché béninois des équipements électriques qui portent des informations mensongères en ce qui concerne leur puissance ou l’énergie consommée. A cet effet, la population est invitée à s’approvisionner auprès des distributeurs dont les équipements portent des étiquettes officielles traduisant les informations qui les aideront à prendre les bonnes décisions d’achat ou d’acquisition de ces matériels.

Partager cet article sur :