Lancement du projet PADSBEE : Le Bénin actionne l’accès durable et sécurisé à l’énergie électrique (Le grand boulevard de l’industrialisation désormais tracé)


Un accès durable et sécurisé à l’énergie électrique. C’est ce qu’entend réaliser le président Patrice TALON au cours de son second quinquennat pour les populations béninoises en initiant le Projet PADSBEE.


Il a été lancé ce mardi 26 avril 2022, sur le site de la Zone industrielle de Sèmè-Podji, par le ministre de l’énergie, Dona Jean-Claude HOUSSOU, et sa collègue de l’industrie, Shadiya ASSOUMA.


Plusieurs autorités, notamment les préfets du Mono, de l’Atlantique, et de l’Ouémé, des députés de la 19ème circonscription dont l’Honorable Hyppolite HAZOUME qui a été leur porte-parole, le


Directeur de la Communauté électrique du Bénin, Karim Chabi SIKA, du Directeur de projet à Vinci énergies, Abderrahim Gherda, le Président du conseil des sages de la ville capitale, Porto-Novo, le Patriache Karim Urbain da Silva,


le Représentant Résident du Millennium Challenge Corporation, l’Ambassadeur du Royaume du Maroc près le Bénin et bien d’autres personnalités ont rehaussé de leur présence cet événement.


Ça y est, l’industrialisation du Bénin ! Avec le projet d’accès durable et sécurisé du Bénin à l’énergie électrique (PADSBEE), le pays amorce un autre virage de son développement socioéconomique. Avec la composante Vinci énergies de ce projet, plus de 200 milliards de francs Cfa seront injectés


dans les réseaux de transport et de distribution en vue, non seulement de leur modernisation complète, mais aussi de leur densification et extension. Les cibles prioritaires de ce projet sont les industriels, les commerciaux et usagers domestiques. L’objectif global est de permettre au Bénin


d’atteindre un taux national d’accès de 75% d’ici 2025 dont 50% en milieu rural et 90% en milieu urbain. Concrètement, il sera construit à travers tout le pays 300 km de lignes souterraines et aériennes en haute tension, 600 km de lignes moyenne tension et 1000 km de lignes basse tension. Spécifiquement, de Tanzoun à Sèmè-Podji, une ligne souterraine haute tension de 161 kV


sera réalisée. Au même moment, de Glo-Djigbé à Avakpa, en passant par Gakpé, une ligne électrique 161 kV sera dressée. Idem pour l’axe Bohicon Hagoumè. Entre Maria-Gléta et Ouèdo, ce sera une ligne 63 kV. Les axes Bohicon-Dassa-Savè et Bohicon-Savè aussi seront gratifiés de lignes 161 kV.


En ce qui concerne les postes de transformations, ils seront érigés à Glo-Djigbé, Comè, Ouèdo, Sèmè-Podji, Gakpé, Savè, Athiémé, Avakpa, et Dassa. A terme, au bout des trois ans de travaux, huit départements seront impactés. Il s’agit de l’Atlantique, du Littoral, du Mono, du Couffo, de l’Ouémé, du Plateau, du Zou et des Collines. 


Vinci énergie s’engage


A la cérémonie de lancement, le Directeur de projet Vinci énergies s’est réjoui de ce partenariat avec l’Etat béninois. Selon Abderrahim Gherda, il s’agit d’une collaboration qui va permettre au Bénin de disposer, comme les puissances internationales, de ses propres infrastructures énergétiques, et de fait, contribuer efficacement à atteindre l’objectif de l’autonomie énergétique


à moyen terme. Il a, par la même occasion, réaffirmé l’engagement de Vinci énergies de construire des ouvrages aux standards internationaux afin de faciliter leur exploitation par des ressources locales. « Comptez sur notre pleine mobilisation sur le terrain pour la réussite technique de ce projet. Vinci énergies s’engage à former tout au long de ce projet plus de  300 jeunes ingénieurs


opérationnels capables de prendre en charge les nouvelles installations électriques. Vinci énergies souhaite se positionner durablement en tant que partenaire au développement du secteur énergétique béninois.


A ce titre, nous sommes très heureux d'initier cette collaboration avec les autorités béninoises qui soutiendra l’économie locale par 9.000 emplois à terme. Plus qu’un prestataire, Vinci énergies sera à côté du Bénin comme un partenaire au développement », a-t-il promis.


Des records avec le PADSBEE


Pour le ministre de l’Energie, le gouvernement du président Patrice TALON travaille à atteindre désormais l’autonomie énergétique. C’est d’ailleurs pourquoi depuis 2016 la nouvelle dynamique consacre 10 % de l’ensemble des projets du Programme d’actions du gouvernement à ce secteur stratégique et éminemment capitalistique.


Et s’il subsiste encore des interruptions de fourniture d’électricité, malgré la disparition du délestage, c’est en partie due à la mauvaise qualité des réseaux électriques et surtout au manque d’investissements pendant des décennies. C’est donc ce que le chef de l’exécutif veut corriger avec


son PAG2 à travers le PADSBEE dont le volet Vinci énergies dépasse la somme de tous les investissements de la Communauté électrique du Bénin depuis sa création en 1968. « Le PADSBEE est supérieur à tous les investissements que la Communauté électrique du Bénin (CEB) a réalisés sur le Togo et le Bénin pendant 53 ans.


C’est pour dire que le niveau d’engagement et de détermination de ce gouvernement est sans commune mesure. Et des actes, des résultats et des actions sont là pour en témoigner. C’est tout le travail de mise à niveau que le gouvernement s’attèle à faire à travers la réhabilitation, la


restructuration et le renforcement de ces réseaux qui sont engagés avec méthode, discernement et surtout détermination. Le développement harmonieux de nos réseaux à travers des projets emblématiques comme celui-ci contribuera significativement à inverser cette tendance pour assurer à toute la population béninoise un accès équitable aux services énergétiques modernes


d’une part et contribuer efficacement à l’industrialisation de notre pays d’autre part. C’est pour cela, en plus du développement qui y est, l’industrialisation également ça y est définitivement », a fait savoir le Numéro 1 de l’énergie au Bénin. Avant de lancer les travaux, Dona Jean-Claude HOUSSOU a tenu à mettre l’accent sur certains résultats enregistrés en moins de six ans de


gouvernance du secteur. A l’en croire, dans le domaine du transport-distribution, la longueur du réseau électrique haute tension est passée de 1073 km en 2016 à 1800 kilomètres aujourd’hui, soit plus de 63 % d’augmentation en l’espace de 5 ans par rapport à ce qui a été fait en 56 ans. « D’importantes actions dans les segments du transport et de la distribution de l’énergie électrique


sont ainsi engagées en plus de tout ce qui est en cours pour améliorer le domaine de la production, pour améliorer substantiellement et durablement la qualité et la fourniture des services énergétiques à nos populations et industriels. Ce Projet PADSBEE va porter ce niveau de 1800 à 2200 km. C’est extraordinaire ce que nous vivons et nous devons remercier le président


Patrice Talon pour son engagement, sa détermination et sa volonté constante à faire en sorte que les fondamentaux qu’il faut pour le développement de notre pays soient au rendez-vous de la meilleure des manières », a-t-il insisté. Sa collègue du Commerce, quant à elle, a dit toute sa joie de voir mis en œuvre ce projet qui marque une étape importante du processus d’industrialisation du


Bénin. « C’est avec enthousiasme que nous avons accueilli la mise en œuvre du Projet PADSBEE qui va permettre le raccordement de la Zone industrielle de Sèmè-Podji. De nouvelles perspectives s’ouvrent à notre Zone où l’énergie électrique fait défaut. Au moment où nous avons plus que jamais besoin du gasoil, l’énergie s’annonce et donne beaucoup d’espoir à l’industrie et donc au développement du pays », a déclaré Shadiya ASSOUMA.  


La Sbee prête


Bénéficiaire du projet, la Société béninoise d’énergie électrique, à travers Francis PERANI, Directeur Général par intérim, a aussi confié toute sa joie. A son avis, le PADSBEE va permettre à la Société d’avoir une croissance en énergie électrique de 15% de plus par an dans les années à venir. « On a déjà une croissance de 15 % environ en 2021 par rapport à 2020. On vise encore 15 % voir plus


dans les années futures. Ça  c’est la partie croissance. Avec ce projet, c’est 30.000 branchements qu’on attend avec impatience. La durabilité, par ce projet-là, c’est la fin du gasoil », a-t-il laissé entendre. Présents également à la cérémonie de lancement du Padsbee, les préfets des départements de l’Atlantique, de l’Ouémé et du Mono, de même que les députés et  maires des


communes concernées par le projet se sont succédé au micro. A tour de rôle, ils ont salué le leadership du Chef de l’Etat, Patrice Talon, et ont promis d’accompagner le Padsbee, afin que l’indépendance énergétique du Bénin, principale préoccupation de l’Etat, puisse être définitivement et durablement une réalité.

Partager cet article sur :