Energie durable pour l’Afrique : Le Bénin abrite la 2ème Conférence internationale, après la Belgique (L’ANSALB fait le point des préparatifs au Ministre de l’Energie)

Du 08 au 11 novembre 2021, le Bénin abrite la 2ème Conférence internationale sur l' Energie durable pour l’Afrique. Dans le cadre des préparatifs de ce grand rendez-vous, une délégation de l'Académie nationale des Sciences, Arts et Lettres du Bénin (ANSALB) conduite par son Président, M. Nazaire PADONOU, était au cabinet du ministre de l’énergie le mardi 26 octobre 2021. L’idée était d’échanger avec l’autorité ministérielle sur l’évolution du processus. 


Le Bénin est à l’honneur. Il organise du 08 au 11 novembre 2021 la 2ème Conférence internationale sur l’Energie durable pour l’Afrique. Pour réussir cet événement, l'Académie nationale des Sciences, Arts et Lettres du Bénin (ANSALB), co-organisatrice avec l’ARSOM (Académie royale des Sciences d’Outre-Mer de Belgique), a entrepris de rencontrer le ministre de l’énergie en personne pour l’informer et de vive voix de l’initiative des académies de contribuer aux débats sur l’énergie durable pour l’Afrique face aux grands défis contemporains dans le domaine, solliciter la participation de son ministère pour des cadres  à même de présenter à la conférence internationale, un état des lieux sur la question énergétique au Bénin et les perspectives des prochaines années.


De même, il s’est agi de lui faire le point des préparatifs, solliciter son accompagnement et lui en particulier, recueillir ses conseils. « Nous sommes venus exposer à Mr le Ministre les avancées dans la préparation de la 2ème conférence Internationale sur l’Energie durable pour l’Afrique, et solliciter son appui pour la réussite de l’événement », a indiqué le Président de l’ANSALB Nazaire PADONOU. Selon lui, l’intérêt de cette rencontre pour le Bénin est tout d’abord d’avoir une administration dynamique, de faire participer tous les acteurs à des échanges sur l’énergie dans tous ses compartiments et de permettre aux jeunes et aux intellectuels,  d’échanger avec d’autres afin de nouer des partenariats. Quant à l’accueil à eux réservé par le ministre Dona Jean-Claude HOUSSOU, Nazaire PADONOU a dit toute sa satisfaction. « Le Ministre de l’Energie nous a accueillis avec une très grande ouverture. Il nous a écoutés. Il nous a assurés de son soutien et il a été un professeur en nous exposant la situation énergétique de notre pays, les avancées et les perspectives », a-t-il fait savoir.


A sa suite, Hippolyte AGBOTON,  Secrétaire perpétuel de l'Académie,  a rassuré de ce que toutes les dispositions sont prises pour un événement réussi. Le niveau de préparation a-t-il dit, est très avancé pour cette conférence qui devrait se tenir l’année dernière. « nous sommes assez confiant des résultats que nous allons obtenir surtout après avoir écouté le ministre de l’énergie », a-t-il assuré.Pour le Numéro 1 de l’énergie au Bénin, c’est plutôt un honneur et une fierté d’accueillir ces éminences qu’il voyait de loin. « C’est avec plaisir que je les ai reçus au cabinet, particulièrement par rapport à l’initiative sur laquelle ils sont aujourd’hui : l’accès pour tous à l’énergie en Afrique. Je ne peux que souscrire à cette dynamique qu’elle impulse et qui rejoint nos préoccupations. C’est donc tout naturellement que je me suis vu embarqué avec plaisir dans cette belle aventure. Ce que je peux faire, je le ferai sans hésitation pour accompagner au succès de cette initiative », a-t-il confié. Dona Jean-Claude HOUSSOU a, en revanche, souhaité que cette manifestation rassemble plus de monde possible au-delà du continent.


Mieux, à l’issue de cette manifestation, qu’on prenne date sur un certain nombre d’initiatives qui vont découler de cette Conférence. « Que ça soit au niveau de la coopération, de la recherche, du développement, de l’enseignement, du développement des compétences, je crois que leurs expériences diverses et variées vont permettre d’arriver à ces objectifs que je pense atteignables et qui vont vraiment contribuer à faire de la place Bénin, un endroit qui doit faire référence dans le secteur de l’énergie », a-t-il fait observer.


Pour rappel, cette 2ème conférence Internationale sur l’Energie durable pour l’Afrique se tient à Cotonou, et se déroulera tant en virtuel qu’en présentiel, et  va rassembler le monde universitaire, les acteurs de l'industrie, les décideurs et la société civile devraient à nouveau se réunir, en Afrique pour rendre compte des derniers développements et discuter d’actions communes dans le secteur énergie – climat.

Partager cet article sur :