Électrification rurale : Le projet PERU lancé à Adjarra pour impacter 209 localités

Le second quinquennat du président Patrice TALON, placé sous le signe du développement, vient d’être inauguré par le lancement d’un projet d’envergure dans le secteur de l’énergie. Il s’agit du Projet d’électrification rurale (PERU). Le top des travaux a été donné le jeudi 22 juillet 2021 à Adjarra par le Directeur de cabinet du ministre de l’énergie, Raoul DAKEHOUN représentant le ministre Dona Jean-Claude HOUSSOU empêché. Plusieurs personnalités dont Madame le préfet de l’Ouemé, le Représentant de la BAD, les maires d’Adjarra et de Sèmè-Podji, et des cadres politico-administratifs ont rehaussé de leur présence cet événement majeur du secteur.


Le président Patrice TALON vient d’acter le développement de 209 localités du Bénin à travers le projet PERU. Il a pour objectif principal l’amélioration des conditions de vie des populations à travers le relèvement sensible du taux d’accès à l’électricité en milieu rural et du taux de couverture en milieu rural, respectivement de 4,20% et 7,11. A terme, il est attendu l’électrification de 133 nouvelles localités rurales dont 100  par le financement de la Banque Africaine de Développement et 33 localités sur la contrepartie nationale, l’extension du réseau dans 76 localités périurbaines, le raccordement immédiat de 48400 ménages ruraux au réseau conventionnel à un coût forfaitaire de 25.000 francs CFA, au lieu de 90.000 francs CFA et à terme, l’accès à l’électricité de 120.000 ménages. Selon le Coordonnateur de projet, Sylvain Sèkloka, 62 communes dans 11 départements sur 12, excepté le Littoral, sont concernées.


A ses dires le PERU va permettre de réduire les réseaux de fortune communément appelés « toiles d’araignée ». Les  pertes sur le réseau national seront réduites de 0,4%. A cela s’ajoutent l’accroissement du taux d’accès à l’électricité en milieu rural de 4,20% et l’accroissement du taux de couverture en milieu rural de 7,11%. Le coût global du projet est de 72,02 millions d’euros, soit 47,06 milliards de francs CFA dont 61,77 millions d’euros, soit 40,5 milliards de francs CFA apportés par la BAD, 10,25 millions d’euros, soit 7,3 milliards de francs CFA sur la contrepartie nationale dont 6,4 milliards de francs CFA sur le budget national et 872 millions de francs CFA sur le budget de l’Aberme. « La mise en œuvre du projet est planifiée pour une durée de quatre ans, c’est-à-dire de décembre 2019 à décembre 2023 », a-t-il précisé.


le Directeur général de l'Agence béninoise d'électrification rurale et de maîtrise d'énergie (Aberme) pour sa part , a rendu un vibrant hommage au ministre Dona Jean-Claude HOUSSOU pour son leadership et management,  et au président Patrice TALON pour leur implication dans la concrétisation de  ce projet qui permettra de sortir plusieurs douzaines de localités de l’indigence électrique  et renforcer l'accès à l'électricité au Bénin. Plus de 800 km de réseau HTA, 1085 Km de réseau basse tension, 45000 foyers d'éclairage,  48 000 branchements promotionnels, et 225 postes de transformation. Jean-Francis TCHEKPO a aussi rassuré du respect du délai contractuel et la qualité des travaux.

  

 Le représentant des maires bénéficiaires dudit projet, Jonas Gbènamento, l'ancien 2e adjoint au maire d'Adjarra, Nathanael Koukpemedji, et le député Hypolite Hazoume ont pris tour à tour la parole pour remercier le ministre Dona Jean-Claude HOUSSOU, les différents cadres, les partenaires financiers et surtout le président Patrice TALON pour leurs différentes actions en vue de porter plus haut le secteur de l'énergie électrique.


Bras financier du PERU, la banque  africaine de développement, à travers son représentant, a réaffirmé son engagement à continuer à investir dans le secteur de l’énergie. John Andrianarisata, n’a pas manqué d’inviter les populations à prendre grand soin de ces infrastructures car dit-il, l'accompagnement régulier de la banque Africaine dépendra des soins apportés aux infrastructures.

 

C’est le directeur de cabinet du ministre de l’énergie, Armand DAKEHOUN qui a lancé les travaux . Mais avant, il a rappelé les actions hardies qui ont été  engagées depuis 2016 pour changer la situation énergétique du Bénin, autrefois marquée par des délestages de longues durées et dont les conséquences affectaient sérieusement les différents maillons économiques. A l’en croire, elle s’est significativement améliorée et se traduit désormais par une plus grande indépendance énergétique et une meilleure disponibilité de l’électricité, en quantité suffisante et aux meilleurs coûts. « Les nombreux investissements qui ont été réalisés, ou qui sont en cours de réalisation dans le secteur ont en effet permis à ce jour, l’augmentation significative de notre capacité propre de production d’électricité, qui est passée de 0 à 180 MW grâce à la construction d’une nouvelle centrale thermique dual fuel de 127 MW à Maria Gléta et à la réhabilitation de quelques anciennes centrales thermiques à Porto-Novo, Parakou et Natitingou. D’autres importants projets sont aussi en cours de réalisation dans les différents segments du sous-secteur de l’électricité », a-t-il déclaré. 


D’autres initiatives en cours


Armand Raoul  DAKEHOUN n’a pas occulté le renforcement du cadre juridique et institutionnel qui s’est par ailleurs imposé, en vue d’assurer une bonne gouvernance et de garantir l’équilibre financier du secteur, la durabilité des investissements et de meilleures performances. Enfin, Il a souligné qu’en dehors du PERU, d’autres initiatives relatives à la modernisation, à la restructuration, au renforcement,  à la densification et à l’extension des réseaux électriques dans différentes communes sont en cours : il s’agit notamment des projets du MCA-Bénin II, du PAELR, du PRERA, du PASE, du PEDER, du PROMER, du PRESREDI, du P2AE et du PADSBEE. « Leur réalisation contribuera à rendre durablement robuste et efficace notre système électrique. Le Ministère de l’énergie, ne ménagera aucun effort pour accompagner les différentes initiatives allant dans le sens du développement des réseaux électriques et du renforcement de notre production locale d’énergie électrique », a-t-il fait savoir.

 

Le dévoilement du panneau indicatif des travaux,  a mis fin à la cérémonie de lancement sous le regard des populations en liesse et témoins de l'événement.

Partager cet article sur :