Electrification hors réseau : Un atelier pour éplucher les grandes préoccupations de l’EHR

Pour le compte de la 4ème journée de la Rentrée du secteur de l’énergie, le jeudi 29 septembre 2022, le Comité stratégique de planification énergétique a organisé un atelier sur l’électrification hors réseau. Les travaux ouverts par le ministre Dona Jean-Claude HOUSSOU ont été l’occasion pour les participants d’aborder plusieurs sujets d’intérêt pour l’essor de ce sous-secteur.


L’électrification hors réseau constitue également une préoccupation majeure pour le gouvernement du président Patrice TALON. Et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle, en marge de la rentrée du secteur de l’énergie lancée le lundi 26 septembre 2022, un atelier a été consacré à ce sous-secteur. L’idée, selon le Directeur général des ressources énergétiques, Todéman ASSAN, est de mobiliser les acteurs du secteur privé et les associations de consommateurs autour de certaines thématiques en vue de formuler des résolutions fortes aux décideurs.


Entre autres, les thématiques abordées ont trait à la professionnalisation dans le sous-secteur de l’électrification hors réseau, à la planification relative à la qualité des équipements et installations réalisés pour assurer la pérennisation de l’accès à l’électricité par le système hors réseau, à la sécurité électrique liée à l’accès à l’électricité hors réseau. Outre cela, la question relative à la segmentation du marché et le soutien aux entreprises locales afin qu’elles contribuent à l’essor du pays, a été aussi abordée lors de cette session.


Pour Gabriel DEGBEGNI du Millenium Challenge Account Bénin 2, cet atelier est d’une très grande importance, surtout pour le MCA qui a contribué à la mise en place d’un cadre incitatif qui sert aujourd’hui de référence dans la sous-région. Mais, dans le cadre de ces facilités, plusieurs promoteurs ont été retenus avec des expériences variées. Il y a eu des succès à demi-teinte et des échecs. « Et ce sont ces leçons apprises qui nous permettront d’améliorer notre cadre réglementaire, mais aussi d’ajuster tous les mécanismes qu’il faut pour pouvoir promouvoir l’électrification hors réseau dans notre pays », a-t-il précisé. 


Partie prenante de cet atelier, la GIZ, par la voix de Katharina Hecht, a réaffirmé l'engagement de la Coopération allemande pour accompagner le développement des énergies renouvelables au Bénin. « La transition énergétique avec les énergies renouvelables est une priorité pour la Coopération allemande », a-t-elle signifié. Ouvrant les travaux, le ministre de l’énergie, Dona Jean-Claude HOUSSOU, a dit toute l’importance que le gouvernement du président Patrice TALON accorde à l’électrification hors réseau.


Selon lui, la dynamique s'accélère et doit permettre aussi au hors réseau de bénéficier de toute sa lettre de noblesse afin de pouvoir permettre aux citoyens des milieux les plus reculés de bénéficier de cet intrant majeur qui a un impact sur la qualité de la vie. C’est d’ailleurs pourquoi, le gouvernement, pour plus d’efficacité, a procédé à la révision du décret sur le hors réseau en aout dernier et décidé de la création du Fonds d'électrification rurale et des énergies renouvelables.


« Cette nouveauté va permettre de doter le système électrique de moyens conséquents », précisera-t-il. En cette circonstance, le Numéro 1 de l’énergie au Bénin n’a pas manqué de rappeler les succès enregistrés depuis 2016 dans ce secteur éminemment stratégique et capitalistique. « Le Bénin vit une ère prospère, particulièrement dans le domaine de l'électricité.


Même si on vient de loin et qu'on a beaucoup à faire encore, il faut noter que grâce au PAG 1, nous avons beaucoup amélioré les choses, et avec le PAG 2, la dynamique s'accélère. Il y a eu beaucoup de réformes, beaucoup de projets réalisés, et beaucoup à venir. Ces initiatives ont permis de mettre fin au délestage sauvage dans notre pays», a-t-il insisté.


Partager cet article sur :