Dons de moyens roulants RECASEB

Pour plus d’efficacité dans le secteur énergétique
 

Des moyens roulants au profit des  structures du ministère de l’énergie et autres


 

Grâce à la  coopération entre l’Union européenne et le Bénin à travers le Programme d’Appui institutionnel et de Renforcement des Capacités des Acteurs du Secteur de l’Energie au Bénin (RECASEB), des structures intervenant dans l’énergie  ont bénéficié d’un appui substantiel de moyens roulants de 10 véhicules pick-up 4X4 et de 54 motos. La cérémonie de remise officielle des clés qui a connu la présence effective du ministre de l’Energie, qui s'est plié en quatre pour  l'effectivité de ce don longtemps attendu et qui s'est réalisé   ce  vendredi 13 novembre 2020 à l’Hôtel Golden Tulip de Cotonou. 


D’un coût global de 265.649.466 FCFA, ces moyens roulants composés de 10 véhicules pick-up 4X4 tout terrain et de 54 motos vont permettre aux structures bénéficiaires d’atténuer un tant soit peu leurs difficultés de mobilité afin d’améliorer leur rendement. « Promis et longtemps attendu, nous voici enfin réuni pour joindre l’acte à la parole. Enfin, les véhicules sont là ». Ainsi s’est exprimé Gustave Whannou, Chef Projet Regisseur du Programme d’Appui Institutionnel et de Renforcement des Capacités des Acteurs du Secteur de l’Energie au Bénin (RECASEB) le vendredi  13 novembre 2020 à l’Hôtel Golden Tulip de Cotonou lors de la cérémonie officielle de remise des clés.


A l’en croire, ces acquisitions,  fruits de la coopération entre l’Union européenne et le Bénin à travers le RECASEB s’inscrivent dans la mise en œuvre de la composante 4 du résultat 1 qui vise à mettre à la disposition des acteurs du secteur de l’énergie, des moyens nécessaires et suffisants pour un travail optimal. Des propos qui seront renchéris par Comlan Tony Kouteh, Représentant du Coordonnateur national de l’unité technique des Fonds de l’Union européenne qui estime que cette action n’est rien d’autre que la première d’une série dans le but d’améliorer les capacités d’interventions des acteurs. Conscient du rôle crucial des structures récipiendaires pour accomplir un travail efficace, de qualité et à forte valeur ajoutée, Ruben Alba Aguilera, Chef de la Coopération de l’Union européenne a démontré que cette acquisition ne représente qu’une part infime de l’ensemble du mécanisme mis en place.


Pour les bénéficiaires, c’est la valse des gratitudes. « Ces motos et ces véhicules seront utilisés pour l’inventaire forestier national et vont également servir à aller contrôler les travaux de reboisement intensif sur l’ensemble du territoire national », s’est réjoui Lieutenant-Colonel Justin Dossou Azankpan, Secrétaire général des Eaux, Forêts et Chasse par intérim. Pour Francis Tchèkpo, Directeur général de l’Agence béninoise d’électrification rurale et de maitrise de l’énergie (Aberme), ces moyens roulants vont permettre de suivre les nouveaux chantiers de 300 localités à électrifier à partir de 2021. « Cette donation est un grand soulagement et va nous permettre d’être plus efficace sur le terrain », a ajouté Mohamed Saizonou, Directeur général de l’Agence de contrôle des installations  électriques intérieures (Contrelec). Pour Vivien Agbakou, Chargé d’études à l’Unité de développement des énergies renouvelables près la Présidence de la République, UCPDER, ces actions ne sont rien d’autres que la concrétisation des ambitions du gouvernement à travers le PAG. « Cet appui de l’Union européenne vient à point nommé et contribuera largement à l’atteinte des objectifs », a-t-il martelé.


Tout en saluant la chaleureuse coopération entre le Bénin et l’Union européenne pour ce qui concerne le secteur de l’énergie, le ministre  Dona Jean-Claude HOUSSOU n’a pas caché sa satisfaction et sa joie pour ces moyens roulants mis à la disposition de ces structures  pour plus de performances. Pour le premier responsable de l’énergie au Bénin, ces actions constituent une nouvelle étape dans la concrétisation du PAG à travers un secteur éminemment important et capitalistique qu’est le secteur de l’énergie. « C’est un atout majeur pour faciliter la mobilité des acteurs. J’en appelle au sens de responsabilités des bénéficiaires à en faire bon usage. Ces moyens roulants doivent être considérés comme des bijoux de famille », a-t-il conclu.  Il faut souligner que les structures qui ont bénéficié de ces acquisitions sont : l’ABERME, CONTRELEC, la DGRE, l’UCPDER, l’ANM et la DGEFC.

Partager cet article sur :