Construction de la 2ème centrale thermique à Maria-Gléta

Le Bénin confie les travaux à Genesis energy holding 

Autorisée lors du conseil des ministres du mercredi 25 mai 2022, la signature de contrat pour la construction de la centrale thermique à cycle combiné d’une puissance de 41 mégawatts sur le site de Maria-Gléta a été effectué ce jeudi 16 juin 2022. Ont posé l’acte solennel, le ministre de l’Energie, Dona Jean-Claude Houssou et le Pdg de Genesis, Akinwole Omoboriowo II. C’était en présence du Directeur de cabinet du ministre de l’économie et des Finances, Hermann Orou TAKOU, qui représentait le Ministre d'Etat, chargé de l'économie et des Finances, Romuald Wadagni, empêché.


C’est un pas important qui vient d’être posé dans le cadre de la construction de la 2ème centrale thermique à Maria-Gléta. La signature entre l’Etat béninois et Genesis energy holdings, un producteur indépendant d’énergie électrique, marque l’imminence du lancement des travaux de cette infrastructure électrique qui viendra augmenter la capacité de production nationale. Au total et grâce à cette centrale en cycle combiné, une puissance de 41 Mégawatts va s’ajouter à l’existant. De quoi faire progresser le pays sur le chemin de l’autonomie énergétique électrique. Pour le ministre de l’énergie, Dona Jean-Claude Houssou, cette cérémonie de signature de contrat est l’aboutissement d’un travail exaltant, réalisé conjointement avec l’équipe de Genesis Energy Holdings. A l’en croire, l’histoire de ce projet remonte à plusieurs années et l’Autorité de Régulation de l’Electricité (ARE) qui a été au cœur de son évolution a joué un rôle majeur. A l’occasion, il a remercié l’Autorité de régulation pour son rôle de veille assuré afin que la filière thermique assure un accès compétitif à l’électricité et que l’équilibre financier du secteur dans son ensemble soit garanti. Cette convention de concession, dira-t-il, porte sur une durée de vingt (20) ans et le coût du projet est estimé à 30 milliards de francs CFA. « J’ai bon espoir que le bouclage financier se réalisera dans les meilleurs délais et que le délai contractuel de construction de la centrale thermique qui est de dix-huit (18) mois sera respecté », a-t-il souhaité.


Le Numéro 1 de l’énergie au Bénin n’a pas manqué d’insister sur la qualité des travaux, le respect de l’environnement et la prise en compte du contenu local. Enfin, il a rassuré de sa disponibilité personnelle, de celle de son cabinet et de l’ensemble des acteurs du Ministère de l’énergie impliqués dans la mise en œuvre de ce projet, à travailler pour l’atteinte dans les meilleurs délais des résultats attendus. Pour le Pdg de Genesis Energy Holdings, Akinwole Omoboriowo II, cette signature est l'étape  majeure dans le processus. « C’est le fruit de sept longues et pénibles années. Nous envisageons à travers ce projet fournir une solution optimale pour les populations du Bénin et pour le secteur », a-t-il promis. Il n’a pas manqué de remercier les autorités béninoises, en particulier le président Patrice TALON et le ministre de l’Energie pour cette opportunité offerte à sa société d’être le premier producteur indépendant d’énergie électrique au Bénin. « Investir au Bénin est une véritable opportunité pour nous et nous voulons remercier les autorités, en particulier le Chef de l’Etat Patrice TALON », a-t-il déclaré. Témoin oculaire de cet événement, le président de l’Autorité de Régulation de l’Electricité, Claude Gbaguidi, a dit toute sa joie de voir ce projet entrer dans sa phase active. « Ce jour consacre les efforts de sept ans. Et je profite pour saluer l’endurance de Genesis energy holdings, qui par sa persévérance, montre qu’il aime le Bénin », a-t-il fait savoir. Il convient de préciser que ce projet qui prend corps fait partie intégrante des huit centrales à construire au cours du quinquennat 2021-2026. C’est dire donc que le président Patrice TALON, dont le mode opératoire est l’anticipation, reste focus sur sa promesse de faire de l’énergie le sang qui va couler dans les veines de ses concitoyens, et donc, asseoir un développement économique, social et industriel durable. Y étaient témoins de la cérémonie de signature, le DG SBEE, Gérard Zadgronick, le DG SBPE, Émerick TOKOUDAGBA, le DG CEB ainsi que les cadres du Ministère de l'énergie , sans oublier le Président du Conseil d'administration de la Sbee, Achille HOUSSOU.


Partager cet article sur :