Bénin : Energies renouvelable et efficacité énergétique

Le Ministre Dona Jean-Claude HOUSSOU lance le volet 2 du PRODERE

Après la mise en œuvre du volet 1 du Programme Régional de Développement des Energies Renouvelables et de l’Efficacité Energétique (PRODERE), le ministre de l’Energie,  a procédé ce jeudi 6 mai 2021 à la salle de conférence dudit ministère au lancement du volet 2. Ce lancement qui s’inscrit dans la logique de la Commission de l’Uemoa, met en relation le ministère de l’Energie et sa tutelle, l’Agence béninoise d’électrification rurale et de maîtrise de l’énergie (Aberme) pour la réalisation de ce volet 2 au Bénin. 



D’un coût global de 2,430 milliards de francs CFA financé sur ressources propres par l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa), le volet 2 du Programme Régional de Développement des Energies Renouvelables et de l’Efficacité Energétique (PRODERE) a pour objectifs la construction de mini-centrales solaires avec réseau électrique basse tension pour améliorer l’accès des populations à l’énergie verte ; l’installation de lampadaires solaires dans le cadre de l’amélioration de l’éclairage public et la substitution des lampes d’éclairage public par des lampes à basse consommation led. Lancé le jeudi 6 mai par le ministre de l’Energie, Dona Jean-Claude Houssou en personne, le volet 2 du PRODERE fait suite au volet 1 qui a connu quelques difficultés. Pour Francis Tchekpo, Directeur général de l’Agence béninoise pour l’électrification rurale et la maîtrise d’énergie (Aberme), ce projet est le fruit d’une coopération réussie entre les Etats membres de l’Uemoa qui, ayant pris la mesure des enjeux de développement des économies locales, ont décidé d’harmoniser leurs réflexions et de mutualiser leurs moyens  pour lever les financements nécessaires à l’acquisition et au déploiement de solutions durables pour l’électrification des localités rurales. A l’en croire, les travaux vont constituer à la substitution de 4500 lampadaires d’éclairage public  par des lampadaires LED à basse consommation dont 2500 dans les communes de Cotonou, Porto-Novo, Parakou, Abomey-Calavi, Abomey et Bohicon et 2000 répartis dans les autres communes ;  à l’acquisition et l’installation de 500 lampadaires solaires de type ALL IN ONE dans les localités rurales frontalières et dans les abords de postes de péage-pesage ; à la construction et à l’exploitation de microcentrales solaires photovoltaïques dans 22 localités des départements de l’Alibori, de l’Atacora, du Borgou, des Collines, de la Donga, de l’Ouémé, du Plateau et du Zou. Un projet ambitieux dont les retombées positives sont saluées par le représentant de l’Association nationale des communes du Bénin (Ancb). Pour Yawovi Batchassi, représentant résident de l’Uemoa, le lancement du volet 2 du PRODERE est une étape importante dans la mise en œuvre du projet par l’Aberme. « La Commission de l’Uemoa, pour sa part, ne ménagera aucun effort pour accompagner le ministère de l’Energie et sa tutelle, l’agence d’exécution dans la mise en œuvre du volet 2 de PRODERE », a-t-il martelé. Tout en remerciant le président de la Commission de l’Uemoa, le ministre Dona Jean-Claude Houssou estime  que ce projet va participer de façon significative à l’amélioration du système énergétique  béninois. « Nous devons accompagner des  initiatives de ce type, qui contribuent sans aucun doute, notamment dans le cadre du PAG, à la transformation structurelle et socio-économique de notre pays, et qui viennent renforcer la dynamique enclenchée il y a 5 ans », a-t-il conclu.


Partager cet article sur :