Alliance pour le biodigesteur en Afrique de l’Ouest et du centre : Le Conseil des ministres de l’AB/AOC tient sa 2ème session à Cotonou

L’Alliance pour le biodigesteur en Afrique de l’Ouest et du centre (AB/AOC) s’installe au Bénin, notamment pour la deuxième réunion du conseil des ministres qui aura lieu le 27 janvier 2023 à Golden Tulip Le Diplomate. C’est l’essentiel à retenir de la conférence de presse du président du Conseil des ministres, Dona Jean-Claude HOUSSOU.


Faire le bilan des activités de l’année écoulée et projeter celle de 2023, c’est l’enjeu principal de cette deuxième session du Conseil des ministres de l’Alliance pour le biodigesteur en Afrique de l’Ouest et du centre (AB/AOC). Pour le ministre Dona Jean-Claude HOUSSOU, président du Conseil des ministres, la réunion de Cotonou semble être fondamentale dans la dynamisation de l’institution à travers notamment la mise en œuvre effective du secrétariat exécutif.


A l’en croire, l’objectif qui la sous-tend, c’est de faire en sorte qu’avec la technologie des biodigesteurs, on puisse accélérer le développement sociocommunautaire particulièrement des communautés rurales à travers cette technologie qui permet de manière simple et naturelle d’obtenir à partir des déchets divers, à la fois du gaz pour servir à la cuisson, mais aussi de l’éclairage et enfin, à travers la production de fertilisant pour permettre aux populations d’accélérer leur production agricole. Le numéro 1 de l’Energie au Bénin n’a pas manqué de dire toute la fierté qui sera le sien d’accueillir ses pairs des sept autres Etats. « J’accueillerai avec plaisir mes collègues des sept autres pays », a-t-il confié.


Secrétaire exécutif de l’AB/AOC, Mourima MAI MOUSSA, quant à lui, a insisté sur les travaux préparatoires qui vont précéder cette rencontre internationale, notamment la troisième session ordinaire du Conseil d’administration de l’Alliance pour le biodigesteur en Afrique de l’Ouest et du centre (AB/AOC). « D’abord, ce sont les membres du conseil d’administration de l’alliance pour le biodigesteur en Afrique de l’ouest et du centre  qui vont se réunir dès le mercredi 25 janvier. La session va leur permettre de faire le bilan des activités de l’année écoulée et projeter celle de 2023. On va essayer d’évaluer le premier programme annuel et budget (PAB) de l’alliance en 2022 et projeter le budget et le plan annuel 2023. Actuellement, tous les organes de gouvernance sont en place. Maintenant, ce sont les grands chantiers qui commencent », a-t-il déclaré.  

  

L’AB/AOC , une organisation de huit membres


L’AB/AOC est une organisation internationale qui regroupe à ce jour huit (08) pays membres fondateurs et dont le siège est à Ouagadougou au Burkina-Faso. Créée en 2018 par la volonté des gouvernements des pays membres, L’AB/AOC a pour objectif de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations rurales et périurbaines à travers le développement et la promotion de la technologie du biodigesteur dans les pays membres. Le but de L’AB/AOC est d’accompagner tous ses membres à se doter d’interventions nationales de développement d’un secteur marchand de biodigesteurs.


Partager cet article sur :