2ème édition de la Semaine de l’énergie du 04 au 09 avril : Le ministre HOUSSOU décline les activités au programme

Des journées portes ouvertes pour apprécier les efforts du gouvernement et les projets en cours dans le secteur de l’énergie.  C’est ce que propose le ministre Dona Jean-Claude HOUSSOU aux populations à travers la 2ème édition de la semaine de l’énergie qui démarre le lundi 04 avril 2022.


Mais avant, l’autorité ministérielle a tenu à dévoiler le condensé des activités inscrites au programme. C’était ce  jeudi 31 mars 2022 à la salle de conférence dudit ministère.


La semaine de l’énergie  entre désormais dans les rites et rythmes du ministère de l’énergie. Après la première édition en 2019, le ministre de l’énergie réédite l’exploit. Ainsi, du 04 au 09 avril 2022, les populations pourront mieux apprécier les efforts du gouvernement dans le secteur. Des journées portes ouvertes leurs sont dédiées avec les structures sous-tutelle telles que la Sbee et l’Aberme.


Selon le ministre de l’Énergie, c’est une occasion rêvée de présenter aux concitoyens l’engagement et la détermination du gouvernement pour ce secteur et concrètement ce que le système électrique génère. Comment les choses se font ? Quelles sont les innovations majeures qu’on note à travers cet engagement ? Quelles sont les évolutions majeures actuelles et futures ?


Voilà quelques préoccupations qui trouveront des réponses à cette occasion. Selon Dona Jean-Claude HOUSSOU, le concept de la Semaine de l’énergie, c’est d’ouvrir les portes, de dialoguer, de rencontrer et montrer sans ambages ce qui se fait. De même, il s’agira de montrer les difficultés que les acteurs rencontrent au quotidien dans le cadre de la mise en œuvre de cette vision ambitieuse du chef de l’État.


Ce secteur, a-t-il insisté, est non seulement stratégique mais également capitalistique. C’est  pourquoi il faut faire en sorte que la dynamique lancée en avril 2016 se poursuive absolument et encore plus fortement que jamais à l’image de la place de choix que lui a réservée le Pag 2. C'est aussi l'occasion de reconnaître le rôle de la presse, un incontournable vecteur de communication et de messages aux populations.


C’est pour cela d’ailleurs que, pour cette semaine, il y a un volet spécial pour les médias à travers l’Acte 5 de l’initiative lancée maintenant depuis quelques années et intitulée : « Les médias au cœur du système électrique ». Outre les professionnels des médias, ce sera aussi l’occasion d’aller à la rencontre des centres de formation pour leur montrer la diversité de ce secteur à travers ses besoins en compétences.


« Spécifiquement, cette Semaine va permettre aux uns et aux autres de visiter des sites d’infrastructures énergétiques et d’échanger directement avec les agents qui ont en charge ces différentes infrastructures. C’est aussi de susciter des vocations à travers les étudiants et élèves pour lesquelles nous avons prévu des programmes de formation pour attirer plus de monde dans ce secteur qui en a vraiment besoin.


Nous aurons aussi à nos côtés les associations de consommateurs pour les sensibiliser sur les bénéfices de l’efficacité énergétique », a ajouté l’autorité ministérielle. Enfin, cette 2ème édition de la Semaine de l’énergie sera l’occasion de montrer comment ce secteur est géré et d'annoncer les perspectives pour les années à venir. Avant de mettre fin à son intervention, le Numéro 1 de l’énergie au Bénin a tenu à remercier les partenaires techniques au développement qui ont fait en sorte que ce  cadre soit plus attractif, plus rassurant et plus garant des investissements. « Ce secteur doit contribuer effectivement et efficacement à la transformation structurelle et économique de notre pays », a-t-il insisté. 


Une semaine très importante

Présent à cette conférence d’annonce publique, le Directeur de la Société béninoise d’énergie électrique a salué l’initiative. Selon Gérard Zadgrodnik, c’est une semaine très importante pour la société. En effet, ce sont des activités qui sont une occasion d’échanger avec les clients  et partenaires pour leur expliquer les évolutions du secteur, le domaine de la distribution, mais aussi d’autres domaines connexes.


« Avec nos clients, nous leur parlerons de là où on va et nos investissements pour améliorer leurs conditions de vie », a-t-il informé. A sa suite, son collègue de Contrelec, Masmoud Saïzonou a indiqué le rôle que jouera sa structure lors de cet événement. Contrelec, a-t-il martelé, entend saisir cette opportunité pour honorer le droit des Béninois à l’information. Ce sera non seulement pour leur faire savoir que le gouvernement fait des efforts colossaux pour améliorer l’offre d’énergie électrique, mais aussi, a à cœur que cette énergie soit utilisée par tous en toute sécurité.


C’est-à-dire à l’abri des électrisations ou des électrocutions. Représentant les partenaires techniques au développement, Gabriel Degbegni Coordonnateur National du MCA Bénin II et Chef de file des PTF du secteur, a salué cette initiative du ministre de l’Énergie qui a toujours plus d’un tour dans sa besace, et qui vise non seulement à faire connaître le secteur, mais aussi à le démocratiser. Il insistera par la suite sur le niveau historique des investissements réalisés. Et pour d’après lui paraphraser le numéro 1 du secteur, les astres sont alignés pour des réalisations et des performances accrues. « Avec les investissements passés, en cours et à venir, nous irons de surprise en surprise avec à la clé un Bénin véritablement révélé », a-t-il conclu.

Partager cet article sur :