Projets

Approvisionnement en carburants et lubrifiants des groupes électrogènes, des centrales thermiques de MRI, AGGREKO et APR

Le projet vise essentiellement à assurer l’approvisionnement en carburants et lubrifiants des groupes électrogènes loués. Pour sa gestion, plusieurs acteurs sont impliqués : i°) d’abord l’intendance de la Présidence de la République du Bénin qui est chargée de lancer les commandes et ii°) le Ministère de l’Energie à travers la DAF qui est chargé de procéder au paiement des factures transmises par La Présidence.
Il faut noter que ce projet ne dispose pas d’une unité de gestion formelle. Toutefois, une note de service signée par le Ministre de L’Energie a nommé le Directeur de l’Administration et des Finances comme Coordonnateur de ce projet. Un régisseur a été également nommé par arrêté interministériel.
 

Projet de Construction d'une Centrale Thermique de 120 Mégawatts à Maria-Gléta (Première phase de 400 MW)

L’objectif général du projet est de combler le déficit d’offre d’électricité et de diversifier les sources d’approvisionnement en vue de garantir une autonomie à l’horizon 2021, conformément à la stratégie de développement du secteur de l’électricité du Bénin.
Les activités menées sur le projet se présentent comme suit :
  • Indemnisation des populations dans le cadre de l’expropriation du domaine devant abriter le projet
  • Construction de la Centrale de 127,2MW
  • Construction du poste d’évacuation et celui d’interconnections
  • Construction d’une route de 9m de chaussé, 3km de long et ouvrage d’assainissement
  • Construction de 6 modules de 4 salles de classe au profit du CEG Houêto
  • Construction de la clôture  au profit du CEG Houêto
  • Construction de 25km de réseau BT et 8km de réseau HTA au profit de la localité 


Projet de Construction d'une Centrale Thermique de 136 MW à Maria Gléta en mode PPP (Contrepartie béninoise)
Ce projet a pour objectif de promouvoir la production nationale afin d’être moins dépendant des importations d’énergie électrique dans les pays voisins et de sécuriser son alimentation électrique.
Les objectifs de développement majeurs ciblés par le projet sur la durée de réalisation et d’exploitation sont ci-après : (i) au niveau de l’accès à l’électricité : 10.000 personnes supplémentaires ont accès à l’électricité ; (ii) au niveau de l’emploi et de la formation : 89 nouveaux emplois directs permanents sont créés (liés à l’exploitation de la centrale) ; plus de 630 emplois directs sont créés au cours de la phase de réalisation des investissements et 45 personnes sont formés. Le projet a pour objet, la construction d’une centrale thermique dual fuel  (gaz et fioul) de 136 MW à Maria-Gléta extensible à 144MW grâce à la récupération de chaleur de la première centrale de 120MW (Phase 1). Il est localisé dans la commune de Calavi, arrondissement de Houêto, site de Maria-Gléta à environ 20 km au nord-ouest de Cotonou au Bénin. Il constitue la deuxième phase de la centrale de 400 MW à réaliser d’ici 2021.

Les composantes du projet :
Composante 1 : Centrale de 136/144 MW
  • acquisition et installation des groupes électrogènes d’une capacité totale de 127 MW y compris tous les accessoires mécaniques et électriques nécessaires ;
  • acquisition d’une Turbine à vapeur de 23MW y compris tous les accessoires mécaniques et électriques nécessaires ;
  • acquisition des pièces de rechange de sécurité et des outillages pour la maintenance des installations ;
  • travaux de génie civil : comprenant tous les travaux nécessaires à l’installation des groupes électrogènes et des autres équipements électriques et mécaniques y compris les bâtiments (bloc usine, salle de commande, local des auxiliaires, etc.) ;
  • acquisition des équipements électriques comprenant les transformateurs élévateurs, les lignes et autres équipements nécessaires pour l’évacuation d’énergie ;
  • frais de mobilisation pour l’opérateur d’exploitation et de maintenance de la centrale.
Composante 2 : Services de consultant
  • services de consultant comprenant assistance à l’agence d’exécution pendant l’analyse des offres, la signature des contrats et la supervision et le contrôle des travaux.
Composante 3 : Plan de Gestion Environnementale
  • mesures d’atténuation des impacts négatifs en phase de construction celles liées à l’indemnisation des personnes affectées par le projet ;
  • construction d’infrastructures sociocommunautaires et densification de réseau électrique dans la localité du projet.
Composante 4 : Appui à l’Unité de Gestion du Projet
  • appui à l’unité de gestion du projet comprenant notamment un appui en logistique en divers matériels comprenant le matériel informatique, les matériels de bureau, les frais de fonctionnement de l’équipe du projet et les inspections en usine des équipements neufs à acquérir.
Composante 5 : Audit
  • audit annuel des comptes du projet par un auditeur local de bonne renommée.
Au cours de la mise en œuvre du projet, l’analyse de l’état d’exécution et des résultats de développement (EERD) sera effectuée annuellement. Il s’agit d’un examen de plusieurs facteurs standardisés permettant d’obtenir une opinion fondée (notation) en vue d’apprécier la vraisemblance d’apparition des résultats de développement dans les délais et les cibles prévus à l’instruction du projet. Cette analyse, complémentaire à la supervision classique de la Banque, sera complétée par une collecte annuelle d’indicateurs clés de suivi-évaluation figurant dans le cadre logique. A cet effet, les valeurs cibles non encore connues pour les indicateurs du cadre logique devront être fixées au plus tard au cours de la première année de mise en œuvre du projet.
Au cours des quinze premières années d’exploitation du projet, les indicateurs clés d’effets à court et moyen termes figurant dans le cadre logique (nombre de personnes additionnelles ayant accès à l’électricité, baisse du coût de production d’électricité) seront collectées pour, en partie, rendre compte de la durabilité des effets générés par le projet. Par ailleurs, une évaluation rétrospective de performances sera réalisée au moins deux (02) ans après la fin d’exécution du projet. Enfin, suivant le contexte, une évaluation qualitative d’impacts socio-économiques pourrait être conduite par la Banque.


Projet d’Extension et de Densification Electrique des Réseaux (PEDER)
Le projet vise à :
i) Accroître l’accès durable à l’énergie électrique en qualité des localités cibles ;
ii) Augmenter le taux d’accès à l’électricité des ménages cibles grâce aux branchements à prépaiement. Iii) Contribuer au redressement financier de la SBEE par la réduction des pertes techniques et commerciales. Iv) Renforcer les capacités de la SBEE : formations et innovations. 

Pour l’atteinte des objectifs ci-dessus cités, il va falloir :
i) réaliser les études de faisabilité, les aspects EIES, l’Assistance Maîtrise d’Ouvrage et DAO ;
ii)la construction de 124,31 km de lignes HTA ;
iii) la construction de 1546, 53 km de lignes BT ;
iv) la construction de 126 postes de transformation ; 
v)la fourniture et la pose de 89 IACM ;
vi) la réalisation de 44 219 branchements ;
vii)la fourniture et la pose de 4 140 lampes d’éclairage public. 

Les composantes du projet se présentent ainsi qu'il suit : 
  • Composante 1 : Extension des réseaux dans les localités non encore couvertes par un réseau électrique,
  • Composante 2 : Densification des réseaux dans les localités déjà électrifiées, 
  • Composante 3 : Branchements et éclairage public,
  • Composante 4 : Mitigation des impacts du projet sur l’environnement,
  • Composante 5 : Ingénierie et supervision des travaux,
  • Composante 6 : Pièces de rechange et de maintenance 
SOURCE DE FINANCEMENT ET COUT : en millions de FCFA Prêt AFD : 29 520 Don UE : 9 269,280 ; SBEE : 999,744 Total : 39 789 024 
Localités bénéficiaires : Adjarra, Avrankou, Pobè, Sakété, Abomey-Calavi, Ouidah, Bohicon, Abomey, Dassa-Zoumé, Savalou, Glazoué, Savè, Djougou, Kandi, Malanville 


Projet de Construction d’une Centrale Solaire de 25MWc et de Modernisation du Système d’Information de la Société Béninoise d'Energie Electrique (DEFISSOL)
L’objectif global du projet est de contribuer à la croissance économique du Bénin en améliorant les performances de son opérateur électrique et la qualité du service électrique fourni dans le respect de l’environnement.
La mise en œuvre du projet contribuera à :
  • Augmenter les capacités de production au Bénin par l’installation d’une centrale solaire photovoltaïque de 25 MW ;
  • Moderniser le système d’information de la SBEE pour lui permettre d’améliorer durablement ses performances.


Projet d’Accès Durable et Sécurise du Bénin à l’Energie Electrique (PADSBEE 2019-2025)
L’objectif global du projet est de développer l’accès durable à l’électricité de qualité pour les usages domestiques, commerciaux et industriels dans le respect des normes de sécurité, environnementales et sociales avec un taux national de 75% d’ici 2025 dont 50% en milieu rural et 90% en milieu urbain et une bonne tenue du plan de tensions à tous les nœuds à l’horizon 2025.
Le projet consiste à doter le pays d’infrastructures appropriés pour un accès durable à l’électricité sur toute l’étendue du territoire national : 
  • Conception, fourniture et construction de réseaux de transport 330kV, 161 kV et de répartition 63 kV, 33 kV pour un quadrillage adéquat du territoire pour une meilleure maitrise des baisses de tension, des pertes techniques et développement de la charge industrielles dans l’ensemble du pays.
  • Conception, fourniture et construction de sous-stations 161/63kV et 63/15-20 kV
  • Conception, fourniture et construction de réseaux de distribution en vue d’un accès accru et durable à l’électricité en milieu urbain et rural,
  • Fourniture et installation de kits de branchements.


Projet de Construction de Ligne HTA Kandi-Banikoara
Le projet a pour objectif d’améliorer la qualité et la sécurisation de l’énergie électrique fournie dans la zone de Péhunco-Kérou-Banikoara par une injection de puissance depuis Kandi et réaliser le bouclage Kandi-Banikoara-Kérou-Péhunco-Kouandé-Bérécingou.
Le projet de Construction de ligne HTA Kandi-Banikoara comprend quatre (04) Composantes :
  • Composante 1 : Actualisation de l'étude de faisabilité pour la construction de la ligne HTA Kandi-Banikoara ;
  • Composante 2 : Acquisition des matériels ;
  • Composante 3 : Réalisation des travaux de construction de la ligne ;
  • Composante 4 : Gestion du projet.


Projet de Restructuration et d'Extension du Système de Répartition et Distribution de la SBEE (PRESREDI)
L’objectif du projet est d’accroitre le taux d’accès à l’électricité au Bénin et plus spécifiquement dans et les environs des villes de Cotonou, Porto-Novo, Abomey, Bohicon et Lokossa. Le projet vise particulièrement le renforcement et l’extension des réseaux de distribution en moyenne et basse tensions dans les zones précitées, et la réalisation de 20 000 branchements au profit des ménages. Le projet prévoit également des actions visant à renforcer les capacités opérationnelles de la SBEE par des actions de formation des agents d’exploitation et de maintenance, et du personnel chargé des études.
Les grandes phases du projet se présentent comme suit :
  • Actualisation de l'EIES/PGES/PAR: Sept 2019-Mars 2020;
  • Travaux de renforcement et d'extension des réseaux HTA/BT: Sept 2019-Fév 2021;
  • Travaux de renforcement des sous-stations d'Akpakpa et Gbégamey: Fév 2020-Juin 2021;
  • Travaux de construction d'une nouvelle sous-station 63/20 kV à Hagoumè et d'une ligne 63 kV Lokossa-Hagoumè: Fév 2020-Juin 2021.


Programme d'Actions pour l'Electrification des Localités Rurales au Bénin (PAELRB) : Electrification de 200 localités par raccordement au réseau conventionnel de la SBEE
Le projet vise à accroître l'accès à l'énergie tant pour soutenir les secteurs sociaux que pour favoriser le développement des activités économiques.
De façon spécifique, il s’agit de :
- Rendre disponible l’électricité dans 200 localités rurales ;
- Améliorer le rendement des réseaux de distribution afin de réduire le taux de pertes techniques.
  Projet d'électrification Rurale (PERUR)
Ce projet, dont le principal objectif est l’amélioration du taux d’accès des populations à l’électricité, est financé sur le guichet «BAD». Il comporte deux volets : (i) le volet ‘’Electrification de 100 localités rurales’’ à mettre en œuvre par l’ABERME et (ii) le volet ‘’Densification et extension des réseaux urbains et périurbains dans 14 communes à réaliser par la SBEE. Le coût global du projet s’élève 66,33 millions d’Euros, soit environ quarante-trois milliards cinq cent millions (43,5 milliards) de F CFA.


Projet de Restructuration et extension des réseaux de la SBEE dans la Commune d'Abomey-Calavi et le Département de l'Atlantique
Le projet vise globalement à renforcer, étendre et moderniser le réseau de distribution d’énergie électrique afin de desservir plus de ménages et favoriser les activités socio-économiques tant en milieu urbain (Commune d’Abomey-Calavi) que rural (82 localités rurales du Département de l’Atlantique) avec une garantie accrue de qualité. 
Le projet s’articule autour des quatre (04) composantes ci-après :

Composante 1 : Amélioration de l’accès à l’énergie en zone urbaine et périurbaine
Cette composante concerne : (i) la restructuration et l’extension des réseaux de distribution du centre urbain et de la zone périurbaine de la Commune d’Abomey-Calavi ; (ii) le raccordement des abonnés et le branchement de 33.000 nouveaux ménages au réseau électrique ; (iii) la normalisation de 12.000 branchements supplémentaires initialement réalisés en « toiles » dans cette Commune.

Composante 2 : Accès à l’électricité de 81 localités à caractère rural du département de l’Atlantique dont une lacustre
Cette composante prend en compte la densification et l’extension des réseaux de la SBEE vers le milieu rural du département de l’Atlantique dont la localité de Dokomey dans la Commune de Sô-Ava. Les travaux à réaliser comprennent : (i) l’extension des lignes moyenne tension pour une longueur globale d’environ 180 km ; (ii) a création d’environ 125 postes moyenne tension/basse tension ; (iii) la réalisation d’environ 400 km de lignes basse tension pour raccorder les abonnés et (iv) les branchements des abonnés.

Composante 3 : Intermédiation sociale et suivi du plan de gestion environnementale et sociale (PGES)
Au titre ce cette composante, seront conduites des activités d’intermédiation sociale consistant à mettre en place des mesures de facilitation pour le raccordement des abonnés. Il est également prévu une activité de suivi du plan de gestion environnementale (PGES) découlant de l’étude d’impact environnemental et social (EIES) à valider par l’ABE.

Composante 4 : Renforcement des capacités
Afin de mieux appréhender et assurer leur adaptation continue à l’environnement du secteur, des cadres de la SBEE et l’ABERME bénéficieront des actions de renforcement de capacités par des formations et des remises à niveau d’outils logiciels.

La réalisation du projet contribuera au développement des activités économiques à travers l’amélioration : (i) de la quantité et de la qualité de l’énergie électrique fournie par la SBEE dans la Commune d’Abomey-Calavi et le département de l’Atlantique ; (ii) des conditions de vie des populations.
En outre, ce projet portera le taux d’électrification dans le département de l’Atlantique de : (i) 59,6% en 2013 à 79% en 2016 pour ce qui concerne le milieu urbain et (ii) 16,4% en 2013 à 35% en 2016 pour le milieu rural.
L’Agence Française de Développement (AFD) a accepté financer les études préparatoires du projet "Restructuration et extension des réseaux de la SBEE dans la Commune d'Abomey-Calavi et le Département de l'Atlantique" et doter la SBEE d’un modèle technico-financier sur le Fonds d'Etude et de renforcement de Capacité (FERC). Des suites de ces études préparatoires, l’AFD accompagnée de la Banque Européenne d'Investissement (BEI) et de l’Union Européenne (UE) se sont accordés sur un plan de financement des ouvrages.
 

Renforcement et extensions des réseaux électriques de la SBEE dans les localités urbaines du Bénin
Le projet consiste à renforcer et densifier les réseaux électriques de la SBEE. A cet effet, la stratégie mise en place par le Gouvernement vise l’augmentation de la capacité de l’approvisionnement en énergie électrique, la production de l’électricité à un coût optimal, l’extension progressive des réseaux électriques dans toutes les localités du Bénin et l’utilisation rationnelle des ressources disponibles.
Les principales activités de ce projet sont entre autres : (i) le développement du réseau de transport de l’énergie électrique ; (ii) le renforcement  et densification du réseau de distribution de la SBEE en milieu urbain ; (iii) le développement de l’électrification des localités rurales ; (iv) la construction des lignes MT et BT.
 

Réalisation en urgence des travaux d'électrification de 17 localités rurales par raccordement au réseau conventionnel de la SBEE
A l’instar du projet PAELRB, la réalisation en urgence des travaux d’électrification de 17 localités vise à accroître l'accès à l'énergie tant pour soutenir les secteurs sociaux que pour favoriser le développement des activités économiques.
Les objectifs spécifiques du projet sont :
  • développer les réseaux de transport d'électricité pour améliorer la fiabilité et la qualité de service aux consommateurs ;
  • renforcer et densifier les réseaux de distribution électrique dans les localités concernées. 
Les principales activités de ce projet sont entre autres : (i) le développement de l’électrification des localités rurales ; (ii) la construction des lignes MT et BT ; (iii) le positionnement des transformateurs et des IACM ; (iv) l’implantation des poteaux.
 

Projet d'Amélioration des Services Energétiques (PASE)
L’objectif de développement du projet est d’améliorer les performances opérationnelles de la SBEE, d’étendre l’accès à l'électricité des zones ciblées et de promouvoir la gestion communautaire des ressources forestières.
De façon spécifique, le projet vise à :
  • Réduire les pertes subies par les entreprises de distribution d’électricité ;
  • Offrir un service d’électricité amélioré dans les zones ciblées dont les réseaux de distribution seront réhabilités ;
  • Autonomiser les communautés rurales en vue de la gestion durable des ressources forestières.
Le Projet d’Amélioration des Services Energétiques (PASE) est composé de quatre volets structurés en sous-composantes :
Composante 1 : Amélioration des performances opérationnelles de la SBEE
Cette composante financera l’acquisition et l’installation de compteurs intelligents chez des clients à revenus élevés ; la création d’un centre de contrôle des mesures ; l’acquisition et installation d’infrastructures avancées relatives au comptage et de logiciels de gestion de systèmes d'informations ; la mise à jour de la base de données clients ; la création et la formation d’une équipe d’inspection et de détection de vols d’électricité ; la fourniture de services d’assistance technique, et enfin l’installation et l’opérationnalisation d’un centre d'appels clients permettant aux clients d’exprimer leurs plaintes/problèmes et à la SBEE de suivre le temps de réponse.

Composante 2 : Renforcement et l’extension du réseau de distribution dans les zones
Cette composante financera l’expansion du réseau MT/BT afin de rééquilibrer les charges, régulariser les branchements électriques informels et fournir de nouveaux branchements aux quartiers proches et non desservis ; l’acquisition d’installations et d’équipements essentiels, notamment un atelier de réparation des transformateurs et pièces de rechange associées, ainsi que divers équipements de protection et outils de mesure. Enfin, pour réduire la demande de crête en électricité et la consommation énergétique non payée des municipalités, la composante promouvra un éclairage public conforme à l’efficacité énergétique.

Composante 3 : Gestion communautaires des combustibles ligneux 
La Composante 3 contribuera à réduire la pression grandissante sur les forêts du nord du Bénin en mettant au point et en étendant aux nouvelles régions les pratiques de gestion forestière communautaire réussies, sensibles au genre et financées dans le cadre des projets PFSE et DAEM. Cette composante s’articulera autour de deux sous-composantes :

Composante 4 : Appui au développement et à la mise en œuvre du secteur 
La composante contribuera à une meilleure planification du déploiement de l’accès à l'électricité dans le pays, appuiera le développement de principales institutions du sous-secteur de l’électricité et garantira la mise en œuvre effective du projet. Au rang des activités de renforcement des capacités, citons la mise en œuvre des recommandations tirées d’études financées dans le cadre du projet PFSE.
 

Projet de Renforcement de la résilience du secteur de l'énergie aux impacts des changements climatiques au Bénin (PANA-ENERGIE)
L’objectif général est de réduire les conséquences du changement et de la variabilité climatique du secteur énergétique du Bénin 
Spécifiquement, il s’agit de :
  • Contribuer à la suppression des principales barrières institutionnelles, politiques et financières et de celles relatives aux capacités individuelles et connaissances qui gênent une gestion effective des risques climatiques pour ce secteur;
  • Introduire des pratiques de gestion durable des terres et des forêts afin de renforcer la résilience des zones de production de bois-énergie;
  • Introduire des mesures d’adaptation pour renforcer la résilience du secteur national de l’énergie.
Le projet devrait contribuer à la suppression des principales barrières institutionnelles, politiques et financières et de celles relatives aux capacités individuelles et connaissances qui gênent une gestion effective des risques climatiques pour ce secteur. Il devrait finalement introduire des mesures d’adaptation pour renforcer la résilience du secteur national de l’énergie.
Ce projet devrait donc renforcer les initiatives gouvernementales au travers de mesures additionnelles visant à améliorer les capacités en ressources humaines et institutionnelles du secteur de l’énergie (1er Effet) ; d’intégrer la question des risques climatiques dans les politiques et outils relatifs à la planification dans le secteur de l’énergie (2ème Effet) ; et renforcer la résilience au climat des sources d’énergie au travers d’investissement dans des mesures d’adaptation concrètes, et l’amélioration des services énergétiques pour les ménages les plus vulnérables (3ème Effet).


Projet de Promotion de la Production Durable de Biomasse Electricité au Bénin (BIOMASSE-ELECTRICITE)
L’objectif général du projet est de promouvoir la génération d’énergie grâce aux processus de gazéification des résidus et déchets agricoles (biomasse) afin d’approvisionner le réseau principal et les mini-réseaux isolés avec 4MW.
Spécifiquement il s’agit de :
  • éviter l’émission de 1.094.253 tonnes de CO2 sur les 15 ans à venir à travers des activités de gestion durable des terres agricoles, des sols et des forêts ;
  • promouvoir une approche intégrée concernant la promotion de techniques de gestion des sols qui soit en cohérence avec la gestion environnementale de l’énergie et avec les besoins de développement ;
  • faciliter l’implantation par des producteurs indépendants d’électricité (PIE) de 4 centrales de 4MW dans 4 communes.
En tant que projet d’atténuation, il cherche à réduire les émissions de Gaz à effet de serre du secteur énergétique du Bénin par l’évitement de 1.094.253 tonnes de CO2 à travers des activités relatives à la gestion durable des terres et des forêts. Le projet Biomasse électricité se veut être l’élément pionnier qui lancera le développement d'un marché efficace fondé sur l'utilisation généralisée de gazéificateurs de biomasse au Bénin via quatre (04) éléments interdépendants: 1) le développement d'une politique appropriée, institutionnelle, juridique et réglementaire  2) un climat d'affaires offrant des incitations cruciales pour favoriser l'investissement dans la production d'électricité à base de biomasse; 3) la gestion durable des forêts et des terres au niveau des communes de mise en œuvre par l’Amélioration des techniques agricoles sur plus de 9000 ha, la restauration des terres et plantations forestières sur 3000 ha, et la mise en place de 2000 ha de plantations pour fournir de la biomasse ; et 4) une capacité accrue et une sensibilisation des parties prenantes et des investisseurs du secteur privé à adopter la gazéification de la biomasse agricole pour la production d'électricité et à capitaliser sur les avantages économiques et environnementaux qu'elle procure.


Normalisation des Installations Electriques dans les Bâtiments Administratifs et Promotion de la Qualité du Matériel Electrique (NIEBA-PQME)
Le projet vise à assurer la sécurisation des installations électriques intérieures des bâtiments administratifs et de promouvoir le marché du matériel électrique au Bénin.
Les objectifs spécifiques du projet sont :
  • réaliser l’audit électrique des bâtiments administratifs en vue de déceler les points de non-conformité et proposer des solutions de réhabilitation ;
  • promouvoir le marché du matériel électrique béninois en œuvrant pour la promotion de l’utilisation des matériels et équipements électriques de bonne qualité tant dans les ménages que dans les bâtiments de services publics.
Il vise la mise en conformité des installations électriques intérieures de 100 bâtiments administratifs de grande envergure tels que ceux du Centre National Hospitalier Universitaire Hubert K. MAGA de Cotonou, de l’Université d’Abomey-Calavi, les Ministères , de la prison civile de Cotonou, du Centre de Promotion de l’Artisanat, des préfectures, des hôpitaux de zone, de certains Collèges et Lycées d’enseignement, des camps militaires sont visés par le sous-programme.

Il est mis en œuvre à travers les composantes ci-après :
Composante 1 : Normalisation des Installations Electriques des Bâtiments administratifs au Bénin
Au cours de l’exécution de cette composante, il est prévu les actions ci-après :
  • réalisation d’une étude statistique en vue de sélectionner les bâtiments cibles ;
  • réalisation de l’Audit des bâtiments ;
  • élaboration des cahiers de charge et des dossiers d’exécution ;
  • élaboration des évaluations financières de référence sur la base des travaux à effectuer ;
  • mise en place des dossiers d’appel d’offre (DAO) ;
  • sélection des entreprises pour les travaux de réhabilitation ;
  • exécution des travaux de réhabilitation par les entreprises adjudicataires ;
  • contrôle et suivi des travaux d’exécution ;
  • Contrôle final et délivrance des attestations de conformité ;
  • assistance technique et suivi d’exploitation des bâtiments réhabilités ;
  • réalisation d’une étude statistique en vue de la conception et de l’édition d’un répertoire des sociétés d’importations de matériels électriques agréées.
Composante 2 : promotion du marché du matériel électrique au Bénin
Lors de la mise en œuvre de cette composante, les principales actions prévues se présentent ci-après :
  • conception, édition et impression d’un guide technique sur les matériels électriques de qualité ;
  • information et formation des entrepreneurs, architectes, techniciens, artisans, institutions ou structures de l’Etat, mairies…sur les matériels électriques de qualité ;
  • communication et sensibilisation sur la promotion du matériel de qualité et les bonnes pratiques ;
  • information et sensibilisation des groupements des entreprises d’électricité sur la qualité des installations électriques.
 

Développement des Energies Renouvelables et Efficacité Energétique (DEREE)
L’objectif global du projet est d’assurer la sécurité des approvisionnements énergétiques par le développement des Energies renouvelables et l’Efficacité Energétique tout en tenant compte de la protection de l’environnement.
Les objectifs spécifiques du projet se résument comme suit :
  • organiser le cadre institutionnel, législatif, réglementaire et incitatif ;
  • développer les aptitudes et la recherche-développement ;
  • accroître les capacités nationales de production des énergies renouvelables ;
  • promouvoir l’efficacité énergétique.
Le projet vise à assurer l’accès à l’énergie pour tous à travers l’utilisation des sources d’énergies renouvelables notamment le solaire et la réduction de la consommation d’énergie par la promotion de l’utilisation des équipements efficaces et économes aussi bien dans les administrations et les établissements publics que dans les ménages.


Projet Renforcement des Capacités des Acteurs du Secteur de l'Energie au Bénin (RECASEB)
L’objectif général du projet est de contribuer à lutter contre la pauvreté en favorisant l’atteinte des objectifs de l’initiative SE4All (accès, énergies renouvelables, efficacité énergétique). De façon spécifique, il s’agit d’améliorer le cadre institutionnel du secteur au niveau réglementaire et organisationnel et accompagner/encourager les réformes.
Le programme RECASEB se veut être une intervention structurante qui permettra de mettre en place les fondamentaux nécessaires pour définir puis mettre en œuvre les actions prioritaires visant, notamment, à promouvoir l’investissement (aussi bien public que privé) dans le secteur.

Les principaux résultats attendus du programme RECASEB sont :
Résultat 1 : Renforcement des capacités
Renforcement des capacités des acteurs du secteur de l’énergie grâce à des programmes de formation et d’échanges, à la mise à disposition des principaux acteurs d’une assistance technique senior sur le long terme et de moyens de fonctionnement opérationnels (fonctionnement, équipements, aménagements).

Résultat 2 : Outils d’aide à la décision et au pilotage stratégique du secteur
Mise en place et utilisation des outils de gestion, de supervision et d’aide à la décision dans le pilotage et la mise en œuvre des orientations stratégiques : planification, stratégies sectorielles, gestion/traitement/analyse des données, études de faisabilité technique et financière des projets.

Résultat 3 : Diffusion de l’information, visibilité
Mise à disposition et diffusion de l’information et de la documentation aux acteurs du secteur et au grand public et la visibilité.

Partager cet article sur :