Revue à mi-parcours du plan de travail annuel 2019 du Ministère de l'Energie


Ce jeudi 11 juillet 2019 à Cotonou, le ministère de l'Energie a procédé à la revue à mi-parcours de son PTA (Plan de Travail Annuel ) , exercice 2019. Une activité statutaire qui met en lumière les acquis et les faiblesses pour de meilleures performances.


Une fois encore, le ministère de l'Energie se plie à lexercice impérieux de la reddition des comptes. Ce jeudi 11 juillet 2019, les cadres techniques et responsables des structures sous tutelle se sont retrouvés à l'INFOSEC de Cotonou pour évaluer le travail fait au 31 juin 2019, les niveaux de consommation du budget et des financements de toute sorte, les goulots d'étranglement, et surtout les leviers sur lesquels il faut agir pour atteindre les objectifs fixés. Des différentes présentations faites par le DPP et la PRMP d'une part, le Chef de file du Programme Energie et de celui du Programme de soutien aux services du ministère de l'autre, il ressort que les performances sont globalement positives, même si beaucoup d' améliorations doivent être apportées.

Au titre des réalisations confirmées par Dona Jean-Claude HOUSSOU, ministre de l'Energie qui a assisté en personne et intégralement à l'atelier, il est à noter la construction et la mise en service prochaine d'une centrale de 120 Mégawatts à Maria-Gléta dans la commune d'Abomey-Calavi.

Selon ses allégations, on retient également la sécurisation de l'énergie pour l'économie à travers le paiement des frais de location des groupes et d'achat de carburants, la poursuite de la réalisation des infrastructures socio-communautaires au profit des populations de Houèto avec la construction de 24 salles de classes, du commissariat, l'extension du réseau électrique basse tension, la construction de plus de 3 km de voie pavée reliant le carrefour Tankpè au site des centrales. On parlera aussi de la réalisation des travaux de génie civil dans le cadre de la construction des infrastructures de sécurité du site.

En termes claires, l'exécution physique est évaluée à 32,23% contre une prévision de 56,85% et une utilisation des ressources prévue de l'ordre de 51,50% base engagement et 18,29% base ordonnancement. Ce qui a permis aux différents intervenants d'affirmer que le ministère de l'Energie a doublé ses performances en trois mois.

Toutefois, le ministre de l'Energie a estimé que les performances auraient pu être encore meilleures. Car, le retard dans la signature des contrats, la situation des projets éligibles au PAG, celle des fonds de concours auraient pu être gérés avec beaucoup plus de diligence.

En ce qui concerne les Lettres de Mission, le ministre Dona Jean-Claude HOUSSOU a déploré le fait que seule la Société béninoise d'énergie électrique (SBEE) se soit conformée. Il a rappelé les uns et les autres à leurs devoirs, et fixé le deadline au 31 juillet 2019.

Rappelons que les travaux se sont déroulés sur la supervision effective du ministre en charge de l'Energie, qui a rappelé encore une fois, pour terminer l'importance de ce temps fort qui est désormais ancré dans nos rites et rythmes. Avant de clôturer la manifestation, il a demandé à ses collaborateurs de retenir trois(3) mots: anticipation, suivi et proactivité.

Partager cet article sur :