Energie et développement socio-économique du Bénin : Le village de Kô-Aïdjèdo bientôt électrifié

Ce vendredi 20 décembre 2019, le ministre de l’Energie, accompagné du Président de l’Assemblée nationale, du Directeur général de la Sbee et de plusieurs cadres techniques, a effectué une descente dans la commune d’Ifangni. L’électrification du village de Kô-Aïdjèdo étant la principale préoccupation.

Sauf cas de force majeure, l’électrification du village de Kô-Aïdjèdo dans la commune de Ifangni, département de l’Ouémé, sera une réalité dans les prochaines semaines. Ce vendredi 20 décembre 2019, le ministre de l’Energie, au cours de sa descente sur le terrain, l’a clairement annoncé. C’était en présence du Président de l’Assemblée nationale du Bénin, du Directeur général de la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee), de plusieurs cadres techniques et d’une foule nombreuse qui n’a pas voulu se faire compter l’événement.

Il s’agit en fait de la relance et surtout de l’accélération des travaux d’électrification du village de Kô-Aïdjèdo en souffrance depuis un moment. Sur incitation de Louis VLAVONOU, Président de l’Assemblée nationale du Bénin, Dona Jean-Claude HOUSSOU est allé évaluer la situation aux fins de prendre les décisions utiles. Sur place et en concertation avec Jacques PARADIS, Directeur général de la Sbee et des techniciens, il a décidé de booster les travaux afin que tout puisse se remette en place avant la fin du mois de janvier 2020. Le constat fait est que des poteaux électriques sont déjà implantés ou parqués encore par terre. Selon les recommandations, ces poteaux en souffrance doivent être posés, en attendant la disponibilité prochaine des grosses machines indispensables pour la réalisation de ces travaux.

Pour le Président du Parlement béninois, natif de la région, il est inconcevable que cette localité située à 15 mn de Porto-Novo, soit confrontée à ce problème d’électricité. Car, du témoignage du Président de l’Assemblée nationale aux sages-femmes et autres acteurs du centre de santé du village voisin de Kô-Koumoulou, qu’il a construit en 1978 sur fonds propres avec feu Jean KOUMOULOU – les accouchements continuent de se faire sous l’éclairage des lampes torches et/ou des bougies.

Persuadé de la nécessité et de l’urgence qui s’impose, le ministre de l’Energie a insisté sur la reprise des travaux. Dona Jean-Claude HOUSSOU a rassuré les uns et les autres que les diligences nécessaires seront faites très rapidement pour sortir cette localité du noir. Car avec la lumière, les activités économiques vont prospérer, les artisans et autres petites et moyennes entreprises (Pme) auront de l’énergie pour faire tourner leurs machines. Il en sera de même pour les élèves et autres apprenants qui auront également de la lumière pour apprendre les leçons et faire les devoirs. Mais surtout une maternité où on donne la vie, sera désormais éclairée notamment lors des accouchements et des urgences nocturnes.

Ce qui est évident les prochaines semaines seront déterminantes, et les populations de Kô-Aïdjèdo, Kô-Koumoulou et autres dans la commune de Ifangni pourront pousser un ouf de soulagement. Le ministre HOUSSOU l’a promis, et cela n’est qu’une question de semaines.

Partager cet article sur :